Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2007 → La politique malienne de décentralisation

Université Panthéon-Assas (Paris) (2007)

La politique malienne de décentralisation

Alkadi, Abdoulaye

Titre : La politique malienne de décentralisation

The Malian decentralization policy

Auteur : Alkadi, Abdoulaye

Université de soutenance : Université Panthéon-Assas (Paris).

Grade : Doctorat : Droit public : Paris 2 : 2007

Résumé
Après plus de trois décennies de monolithisme politique, le Mali a inauguré depuis 1992 une ére de pluralisme politique, fondée sur une Constitution qui institue un Etat de droit et consacre le principe de libre administration des collectivités territoriales. La décentralisation comme système d’organisation administrative remonte à l’époque coloniale. Son principe a été consacré dans toutes nos constitutions, de l’indépendance à nos jours, avec souvent des modalités timides de mise en oeuvre. Après la phase de conceptualisation, commencée en 1993 sous l’égide de la Mission de Décentralisation de des Réformes institutionnelles, la décentralisation est devenue réalité en 1999 et en 2004, suite aux élections communales. En optant pour la décentralisation, le Mali a choisi de libérer les initiatives de développement local, d’enraciner la démocratie locale et de refonder l’Etat. Il s’agit en outre d’assurer un développement économique et social qui prenne en compte les spécificités régionale et locales, en tenant compte des besoins des populations et de leurs attentes. C’est, en définitive, restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. La mise en place de trois niveaux de collectivités (communes, cercles, régions) et l’installation du haut Conseil des Collectivités rendent aujourd’hui la décentralisation effective. La décentralisation a connu ces dernières années des avancées significatives tant au plan institutionnel qu’en terme de fournitures de services de proximité aux populations. La mobilisation de l’ensemble des acteurs en faveur de cette immense oeuvre de réforme de l’Administration du Mali permettra de consolider des acquis, de corriger des insuffisances en vue de garantir la crédibilité et la pérennité du processus de décentralisation.    

Mots clés : Décentralisation administrative — Mali — Aménagement du territoire — Démocratie locale — Politique et gouvernement

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 24 février 2008, mise à jour le 10 février 2017