Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Implications des facteurs physiques dans les risques d’inondation à Ouagadougou : cartographie des zones a risques et mesures de préventions

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2011

Implications des facteurs physiques dans les risques d’inondation à Ouagadougou : cartographie des zones a risques et mesures de préventions

BANI SAMARI Saïdou

Titre : Implications des facteurs physiques dans les risques d’inondation à Ouagadougou : cartographie des zones a risques et mesures de préventions

Auteur : BANI SAMARI Saïdou

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 2011

Résumé

Ouagadougou est la capitale du Burkina Faso et est situé au centre de la province du KADIOGO. L’essentiel de sa pluviométrie se concentre sur trois mois à savoir les mois de juillet, août et septembre. La ville est caractérisée par des sols ferrugineux tropicaux et est basée sur des pentes faibles et modérées favorisant quand même le ruissellement et l’infiltration lors des pluies. Cependant l’accroissement de la population constaté ces dernières décennies entraine l’occupation anarchique des espaces et des zones non propices à l’habitation. C’est cette situation qui la rend vulnérable au risque d’inondation. La présente étude vise d’une manière générale à Contribuer à la réduction de la vulnérabilité aux risques d’inondation dans la ville de Ouagadougou par des solutions pouvant aider à maitriser, à atténuer et à s’adapter à ses effets. Pour ce faire il a été réalisé une analyse multicritère. L’analyse de la vulnérabilité au risque d’inondation s’est basée sur le critère de proximité à la source du risque (plans et cours d’eaux). La caractérisation de l’aléa ruissellement pluvial a pris en compte les critères d’occupation du sol, d’altitude et de pente. La carte du risque d’inondation obtenu à l’issu de ces analyses montre les différents niveaux d’exposition au risque d’inondation de la ville. Ainsi, les résultats qui découlent de la présente étude, montrent que 5.65% de la superficie de Ouagadougou court un risque très fort d’inondation, 11.30 % un risque fort, 8.83% un risque moyen et 74% un risque faible.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 23 octobre 2016