Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2005 → Mise en place des micro- projets d’assainissement et d’hygiène dans le bassin versant de Yitenga au Burkina Faso : étude socio - technique préalable

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2005

Mise en place des micro- projets d’assainissement et d’hygiène dans le bassin versant de Yitenga au Burkina Faso : étude socio - technique préalable

BIDJOGO NOMO Pauline Marie

Titre : Mise en place des micro- projets d’assainissement et d’hygiène dans le bassin versant de Yitenga au Burkina Faso : étude socio - technique préalable

Auteur : BIDJOGO NOMO Pauline Marie

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 2005

Résumé
Le barrage de Yitenga et ses aménagements hydro-agricoles, construits en 1987 par le Gouvernement du Burkina Faso, contribuent au développement de l’agriculture, de l’élevage et à l’alimentation en eau potable des villages riverains et des villes de Koupéla et de Pouytenga. Ils offrent une sécurité alimentaire à court, moyen et long terme dans la province.
Le bassin versant de ce barrage connaît, depuis sa construction, des modifications significatives des écosystèmes naturels et artificiels qui s’y trouvent. Ces modifications se traduisent par le développement important, et parfois insuffisamment contrôlé, des activités anthropiques dans les villes et dans les espaces agricoles.
La perception des conséquences sur la santé des écosystèmes et la santé humaine n’a été possible aujourd’hui que grâce à l’initiative du Groupe des écoles EIER - ETSHER basé à Ouagadougou et à l’appui du Centre canadien de Recherche pour le Développement International (CRDI). En effet, dans le cadre du projet de recherche sur le thème « Elaboration des stratégies de réduction des risques de maladies diarrhéiques dues aux petits barrages en Afrique de l’Ouest : cas du barrage de Yitenga au Burkina Faso », les chercheurs réunis autour, ont mené, depuis novembre 2002, des études qui ont mis en évidence la relation entre d’une part la présence du barrage de Yitenga, la forte pression sur la ressource en eau et sur les sols, l’insuffisance des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement des eaux usées et des déchets solides, etc., et d’autre part, la santé humaine et la durabilité des écosystèmes naturel autour du barrage.
Les informations réunies suite aux enquêtes, entretiens et travaux en plénière, menés dans le cadre des travaux de ce mémoire, nous ont permis de relever et d’analyser les indicateurs permettant de montrer les atouts (forces) ou les contraintes (faiblesses) de la mise en place participative des projets d’amélioration des systèmes d’assainissement et d’hygiène dans les six villages échantillons du bassin versant de Yitenga. Ces indicateurs portent sur l’intensité de participation des ménages lors des étapes d’élaboration des états des lieux, de validation des projets prioritaires, du choix des techniques appropriées et des études d’avant-projet détaillé ; le mode d’organisation des bénéficiaires dans la conduite des études et projets antérieurs ; le niveau de contribution financière, matérielle et humaine pour l’exécution et l’exploitation des ouvrages retenus (latrines et fosses fumières) ; le comportement prévisionnel des ménages lors de la mise en place de ces ouvrages. Cette phase représente un maillon principal de la stratégie de recherche- action adoptée dans la méthodologie globale du projet de recherche.
La participation effective des populations bénéficiaires a été l’élément essentiel à la réussite de ce travail. Leur implication à toutes les phases de l’étude, a facilité les prises de décision et rassure quant à la gestion future et l’appropriation des ouvrages par les bénéficiaires

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 25 octobre 2016, mise à jour le 21 mars 2018