Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Burkina Faso → Paramètres de reproduction et application de l’insémination artificielle pour l’amélioration de la productivité chez la chèvre sahélienne au Tchad

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2011

Paramètres de reproduction et application de l’insémination artificielle pour l’amélioration de la productivité chez la chèvre sahélienne au Tchad

Mbaindingatoloum, Fidele Molele

Titre : Paramètres de reproduction et application de l’insémination artificielle pour l’amélioration de la productivité chez la chèvre sahélienne au Tchad

Auteur : Mbaindingatoloum, Fidele Molele

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Doctorat 2011

Résumé
L’amélioration de la productivité des chèvres sahéliennes du Tchad, requiert une meilleure connaissance des pratiques et l’utilisation de méthodes modernes de reproduction. L’élevage caprin seul ou en association avec d’autres animaux occupe 93,5% des éleveurs sédentaires enquêtés, majoritairement de l’ethnie Arabe (75%). Le système d’élevage est de type traditionnel (96,30%), et la chèvre sahélienne est la race exploitée. Les effectifs moyens sont de 8,38±6,28 et 36,07±28,05 caprins à Abéché et à N’Djaména, et les ratios chèvres/bouc sont de 2,8 et 5,1. L’âge de mise en reproduction est de 10 mois. La reproduction est continue en monte libre, et les géniteurs sont renouvelés à 5 ans à partir du troupeau (84,69%) et des marchés (11,22%), et sont choisis selon le format et la vigueur du mâle, le format et la descendance du père, la production laitière et le nombre de mises bas de la mère. Les contraintes majeures sont l’insuffisance alimentaire, les pathologies de la reproduction et la faiblesse du potentiel génétique. Les taux de synchronisation des chaleurs varient de 94,34 à 100%, même avec des doses réduites d’hormones (FGA + PGF2α, et ou sans PMSG). Les chaleurs sont précoces et durent 25 h 50 mn. Le pic pré-ovulatoire de LH (7,1 à 7,9 ng/ml) est atteint de la 28e à la 32e h. Les taux de non retours à J 21après IA varient de 81,56 à 100 p 100 en station comme en milieu éleveur. Les taux de fertilité apparente varient de 45,45 à 87 ,5%. Les taux de fécondité apparente varient de 27,27 à 58,33%. La durée de gestation est de 144,62 ±2,10 j en station et de 147,17 ±3,3 j en milieu éleveur. L’activité ovarienne post-partum reprend de la 3ème semaine à J 30-32 post-partum. Le taux de progestérone plasmatique < 0,4 ng/ml monte à 1,2-1,8ng/ml. Le poids moyen des chevreaux F1 et F2 à la naissance sont de 2,80 ± 0,70 kg et 2,56 ± 0,37kg. Les gains moyens quotidiens au sevrage sont de 113,14±49,6 kg de 0 à 30 jours, 95,97±42,9 kg de 0 à 60 jours, et 81,71±28,6 kg de 0 à 120 jours. La production laitière des métisses F1 est de 223,8±96,6 kg en 120j (1,87±0,8 kg/j). Celle des filles de métis est de 153±33 kg (1,28±0,28 kg/j). Ces résultats montrent que des efforts doivent être entrepris pour améliorer le système d’élevage, la valeur génétique de la chèvre sahélienne par un programme cohérent d’application des biotechnologies de la reproduction en zones de températures ambiantes élevées.

Mots clés  : Tchad, caprin, paramètres de reproduction, insémination artificielle, amélioration de la productivité ; semi-aride.

Version intégrale

Page publiée le 19 décembre 2016, mise à jour le 3 juillet 2017