Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1998 → Suivi de gestion des exploitations cotonnières et maraîchères dans la région de Bobo-Dioulasso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1998

Suivi de gestion des exploitations cotonnières et maraîchères dans la région de Bobo-Dioulasso

KOUASSI Dianhan Patrice

Titre : Suivi de gestion des exploitations cotonnières et maraîchères dans la région de Bobo-Dioulasso

Auteur : KOUASSI Dianhan Patrice

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 1998

Résumé

Des activités de conseil de gestion aux exploitations agricoles sont réalisées actuellement dans plusieurs provinces de l’ouest du Burkina Faso.
Ces activités ont démarré en 1992 par une phase d’expérimentation. Cette date correspond à une période où les exploitations étaient confrontées à des problèmes de gestion du fait des transformations des méthodes de production et d’une intégration à l’économie du marché.
Pour comprendre le fonctionnement des exploitations et connaître les difficultés auxquelles elles sont affrontées aujourd’hui, les exploitations cotonnières formées en conseil de gestion et maraîchères dans la région de Bobo-Dioulasso, ont fait l’objet d’une enquête technico-économique à la fin de la campagne agricole 1997-1998.
Il se dégage de cette étude les résultats suivants : ♦ Les exploitations maraîchères enquêtées ont des revenus plus significatifs (revenu monétaire annuel par personne est compris entre 48 700 F CFA et 250 200 F CFA) et assurent leur autosuffisance alimentaire. Ces exploitations sont situées dans les villages de Banankeledaga et de Samagan. ♦ Les exploitations cotonnières enquêtées ont des revenus monétaires faibles (revenu monétaire annuel par personne est compris entre 300 F CFA et 51 700 F CFA). Ces exploitations sont en déficit céréalier dans leur ensemble. Les villages dans lesquels les enquêtes ont été conduites sont : Faramana, Koro, Karankasso et Tondogosso. ♦ Les exploitations cotonnières ont un bon niveau d’équipement alors que celles du maraîchage ne sont pas équipées. ♦ Des suggestions ont été faites sur certains tableaux du carnet de conseil de gestion pour en faciliter le remplissage par les exploitants.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 8 novembre 2016