Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Perturbations écologiques et fonctionnement des écosystèmes savanicoles : banques de semences du sol et propriétés physico-chimiques du sol

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2012

Perturbations écologiques et fonctionnement des écosystèmes savanicoles : banques de semences du sol et propriétés physico-chimiques du sol

Diawara, Sata

Titre : Perturbations écologiques et fonctionnement des écosystèmes savanicoles : banques de semences du sol et propriétés physico-chimiques du sol

Auteur : Diawara, Sata

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2012

Résumé
Les perturbations écologiques (feu précoce, coupe sélective de bois et pâture) influencent le fonctionnement des écosystèmes savanicoles en fonction de leur saison et de leur intensité. Les différentes études de ce présent mémoire visent à évaluer "effet de ces perturbations sur la banque de semences et les propriétés physico-chimiques du sol d’une savane soudanienne du Burkina Faso. Toutes les études ont été menées sur deux dispositifs factoriels installés dans les forêts classées de Laba et de Tiogo depuis 1992 visant à étudier sur le long terme l’impact du feu précoce, de la coupe sélective de bois et de la pâture sur la dynamique fonctionnelle et structurelle de l’écosystème. Dans la première étude, il s’agit de comprendre comment différents traitements appliqués depuis le début de l’expérimentation affectent présentement la densité, la composition et la distribution verticale du stock semencier du sol et la similitude de la banque de semences entre les différents traitements. Nos résultats laissent apparaître qu’en général, la richesse floristique de la banque de graines du sol sur les deux dispositifs est relativement faible comparativement à la richesse floristique de la strate épigée. Une seule espèce ligneuse Securinega virosa (Roxb. Ex Wild) Bail !. a pu émerger des échantillons de sol le reste (37 espèces) étant des espèces herbacées. L’évaluation de la distribution verticale des graines dans le sol montre que sur les deux sites indépendamment du traitement subi, les densités de semis sont plus élevées dans les trois premiers centimètres du sol et diminuent par la suite avec la profondeur (p < 0,001). Le calcul de l’indice de Jaccard indique une faible similitude entre la diversité des parcelles ayant subi les traitements différents à Tiogo et une grande similitude entre les espèces des parcelles pâturées et subissant le feu annuel précoce à Laba. La deuxième étude visait à examiner l’effet des traitements feu précoce et pâture sur les propriétés hydriques du sol, 1’efflux de CO2 du sol. la biomasse racinaire. le taux de matière organique et le ratio CIN du sol. Au niveau du site de Laba à sol peu profond aucun effet significatif du traitement appliqué et de la profondeur de prélèvement du sol n’est observé pour la densité racinaire et le taux de matière organique (p > 0,05). Par contre. sur le site de Tiogo à sol profond, la densité racinaire varie significativement avec le traitement appliqué (p = 0.009). La biomasse racinaire augmente avec la profondeur de prélèvement (p = 0.011) : elle était 5 fois plus élevées au niveau de la profondeur de prélèvement 5-10 cm (3.26 ± 1.24 g/dm’) qu’au niveau 0-5 cm (0.67 ± 0.20 g/dm\ Le taux de matière organique diminue marginalement (p = 0.049) plus en profondeur. Le ratio CIN était plus élevé (p < 0.05) au niveau des parcelles subissant le feu que dans les parcelles témoins et parcelles pâturée particulièrement à Tiogo. En outre, l’efflux de C02 varie de façon significative avec le traitement subi par la parcelle au niveau des deux sites (p < 0,004) ; les parcelles pâturées avaient un taux de respiration plus élevé que les parcelles témoins et celles subissant le feu précoce annuel. Enfin, l’étude de l’infiltration de l’eau révèle que la vitesse d’infiltration de l’eau ne varie pas significativement en fonction des différents traitements. En conclusion, les différentes perturbations étudiées étant inévitables dans les écosystèmes savanicoles leur intégration judicieuse dans les schémas d’aménagement s’impose. Bien que ces travaux aient révélé comment elles agissent sur des paramètres fonctionnels de l’écosystème des études encore plus détaillées sont nécessaires afin de pleinement comprendre leur processus et l’ ur changement futur.

Mots clés : Feu, Coupe de bois, Pâture, Banque de semences du soL Propriétés physico chimiques du sol, Restauration écologique, Savane.

Version intégrale

Page publiée le 5 octobre 2016, mise à jour le 7 mars 2020