Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Etude de faisabilité de la mini – adduction d’eau potable multi-villages de Mallamawa Labaran. (Niger)

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2012

Etude de faisabilité de la mini – adduction d’eau potable multi-villages de Mallamawa Labaran. (Niger)

DAOUDA Soumeila

Titre : Etude de faisabilité de la mini – adduction d’eau potable multi-villages de Mallamawa Labaran. (Niger)

Auteur : DAOUDA Soumeila

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Spécialisé GSE 2012

Résumé

Dans le cadre de ses activités de l’année 2012, World Vision Niger, base de Maradi a prévu la réalisation d’une Mini-AEP multi-villages. Les études de faisabilité en prélude à la réalisation des travaux sont confiées à la Direction régionale de l’Hydraulique Maradi. L’objectif de cette étude est de proposer la meilleure option technique et socioéconomique pour la réalisation d’un dossier d’appel d’offres.
Les enquêtes socioéconomiques ont montré que ce centre est favorable pour la réalisation de la mini adduction d’eau avec une bonne dynamique sociale et une volonté à payer l’eau à sa juste valeur.
L’option technique retenue est le système d’exhaure thermique. Le solaire étant écarté pour des raisons essentiellement technique (HMT élevée) et économique (investissement initiale plus important).
Les simulations du compte d’exploitation prévisionnel de l’option thermique révèlent que le mètre cube devra être vendu à 500 FCFA garantissant l’équilibre financier des exploitations. Ce prix du mètre cube paraitrait raisonnable car permettra d’assurer la fourniture d’eau à la population, couvrira les charges d’exploitation et d’entretien des installations, avec une marge pour le renouvellement et l’extension.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 11 octobre 2016