Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1997 → Suivi de la variation saisonnière de quelques paramètres biologiques et physico-chimiques et de l’évolution des superficies d’eau des lacs Bagré

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 1997

Suivi de la variation saisonnière de quelques paramètres biologiques et physico-chimiques et de l’évolution des superficies d’eau des lacs Bagré

Ille, Alou

Titre : Suivi de la variation saisonnière de quelques paramètres biologiques et physico-chimiques et de l’évolution des superficies d’eau des lacs Bagré

Auteur : Ille, Alou

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 1997

Résumé
Les variations saisonnières du climat se traduisent par des variations des paramètres physico-chimiques au niveau des lacs Bagré. En période de hautes eaux, les lacs présentent une turbidité élevée, une conductivité électrique faible, un coefficient d’absorption de lumière élevé et une faible profondeur de la zone productive. La production piscicole du grand Bagré est importante pendant cette période. Pendant la période de basses eaux, les paramètres ci-dessus indiqués subissent une évolution contraire de celle qu’ils présentent en période de hautes eaux. L’amplitude des variations saisonnières des paramètres physico-chimiques est beaucoup plus importante au niveau du petit Bagré. La teneur en oxygène et la température de l’eau varient très peu d’une période à l’autre. L’abondance spécifique et la densité des macro-invertébrés de la faune benthique sont relativement faibles au niveau des deux retenues. Cependant, on note une augmentation de la densité absolue des macro-invertébrés au cours de période de basses eaux. Les Bagré perdent beaucoup d’eau pendant la saison sèche. Le phénomène de rétrécissement est beaucoup plus important au niveau du petit Bagré.

Version intégrale

Page publiée le 13 novembre 2016, mise à jour le 5 mars 2020