Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Etude de l’impact des activités agro-sylvo-pastorales sur le sous-bassin versant de Nouaho nord au Burkina Faso : proposition de modèle de gestion durable des ressources hydriques, pédologiques et végétales au profit des communautés locales dans le contexte des changements climatiques

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2011

Etude de l’impact des activités agro-sylvo-pastorales sur le sous-bassin versant de Nouaho nord au Burkina Faso : proposition de modèle de gestion durable des ressources hydriques, pédologiques et végétales au profit des communautés locales dans le contexte des changements climatiques

HAKIEKOU Fiédi

Titre : Etude de l’impact des activités agro-sylvo-pastorales sur le sous-bassin versant de Nouaho nord au Burkina Faso : proposition de modèle de gestion durable des ressources hydriques, pédologiques et végétales au profit des communautés locales dans le contexte des changements climatiques

Auteur : HAKIEKOU Fiédi

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Spécialisé GIRE 2011

Résumé

Le sous-bassin de Nouaho nord situé dans la région du Centre-Est du Burkina Faso a une superficie de 968 Km2. Partie intégrante du bassin du Nakanbé, il fait l’objet d’une dégradation accélérée suite aux actions anthropiques. L’état des pratiques agro-sylvo-pastorales constitue la principale préoccupation sur ce sous-bassin.
Les résultats de l’identification et de l’évaluation quantitative et qualitative des impacts montrent que le sous-bassin de Nouaho nord subi une forte pression agro-pastorale en amont. La conséquence majeure de cette pression est la prédominance de l’érosion hydrique. Elle se manifeste surtout sous forme d’érosion en nappe, en rigole et en ravine. L’érosion biologique qui se manifeste par le lessivage des formations superficielles à dominance sableuse constitue également une problématique majeure. La partie aval du sous-bassin, soumise à une forte pression sylvo-pastorale et à l’occupation des berges par les producteurs agricoles connait un ensablement accéléré des cours d’eau et du barrage de Lagdwenda. L’estimation de la dégradation spécifique sur ce barrage donne une valeur de 190 m3/Km2/an. La présence des zones agro-sylvo-pastorales de Sablogo et de la Nouaho contribuent de façon significative à atténuer l’impact des activités sur les ressources hydriques, pédologiques et végétales.
A la lumière des résultats de l’évaluation des impacts, des propositions d’aménagement adaptées à chaque problématique GIRE identifiée ont été conçues. Basées sur les principes de base de l’aménagement d’un bassin

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 28 novembre 2016