Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Production de blocs de terre comprimée traitées avec substances naturelles et caractérisation des propriétés hydriques

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2011

Production de blocs de terre comprimée traitées avec substances naturelles et caractérisation des propriétés hydriques

AMZINA Sadick Djalal

Titre : Production de blocs de terre comprimée traitées avec substances naturelles et caractérisation des propriétés hydriques

Auteur : AMZINA Sadick Djalal

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Génie Civil 2011

Résumé

La recherche porte sur l’étude de la vérification des propriétés hydriques des briques en terre comprimée stabilisé d’une part avec d’ « eau résiduelle du karité » et d’autre part avec la « décoction de gousse de néré ». En outre, la résistance mécanique et la résistance en flexion ont été vérifiées.
La résistance en compression des échantillons a été faite avec la presse de compression après une cure humide des briques selon les périodes d’essai fixés à 7 et 28 jours. Les mesures de la résistance à la compression étaient faites par la méthode d’écrasement des briques sèche (directement sortie de la conservation) et humides (immersion totale d’environ 2h). Les résistances maximales sèches obtenues par les briques stabilisées au néré est de 2,05MPa, de 1,9MPa de karité et 1,8MPa de témoin.
Par contre ces mêmes échantillons ont été mis à une vérification de la remontée capillaire. Il a été trouvé que la brique gâchée à l’eau résiduelle de karité donne une bonne résistance en contact de l’eau que ceux gâché avec l’eau de néré et le témoin. La résistance à la flexion a été faite uniquement sur les briques secs après une cure de 28 jours. Il a été remarqué que les briques traité au karité donnent une meilleure résistance à la flexion, soit 0,40MPa pour l’échantillon traité au karité 0,35MPa pour l’échantillon traité au néré et 0,32MPa pour l’échantillon témoin.
Il a été donné en perspectives des études pouvant améliorées la résistance mécanique de BTC en utilisant comme eau de gâchage la décoction de néré ; reprendre l’essai de la remontée capillaire par badigeonnage pour voir comment évolue l’état de la brique.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 27 novembre 2016