Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2003 → Etude technique et économique des briques de latérite taillée autour des agglomérations de Bobo- Dioulasso et Ouagadougou

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2003

Etude technique et économique des briques de latérite taillée autour des agglomérations de Bobo- Dioulasso et Ouagadougou

ADZOUANGOLI Delphin Stéphane

Titre : Etude technique et économique des briques de latérite taillée autour des agglomérations de Bobo- Dioulasso et Ouagadougou.

Auteur : ADZOUANGOLI Delphin Stéphane.

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Génie Civil 2003

Résumé
L’homme, par sa nature, aime avoir un logement répondant au mieux à ses besoins et ses exigences. C’est ainsi que, plusieurs technologies de construction allant des habitations traditionnelles aux constructions modernes en passant par les constructions en matériaux taillés, sont utilisées. Et cela dans la majeure partie du continent africain, particulièrement au Burkina Faso où les constructions en matériaux taillés prennent de plus en plus de l’ampleur.
L’objectif général de ce présent document est l’étude technique et économique des briques de latérite taillée autour des agglomérations de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou au Burkina Faso. En d’autres termes, il s’agit de mettre en exergue tous les aspects techniques et économiques de ces briques qui pourraient être profitables aux constructeurs ainsi qu’aux bénéficiaires potentiels de telles constructions.
Pour atteindre cet objectif, une méthodologie axée sur les recherches et l’exploitation documentaire et surtout les travaux de terrain (entretiens, essais aux laboratoires) a été retenue. Le traitement des données obtenues a conduit à un certain nombre de résultats.
Ainsi, cette étude révèle que les briques de latérite taillée sont d’une bonne qualité technique et physico-chimique. Malheureusement, les conditions d’extraction de ces briques restent encore difficiles et le prix de revient du mètre carré de mur réalisé à base des briques de latérite taillée demeure élevé. Néanmoins, une utilisation d’outils modernes pour l’extraction de ces briques, pourrait ramener le coût du mètre carré de mur en briques de latérite taillée à 20% moins cher que celui du mur réalisé en parpaings de sable-ciment.
Par ailleurs, la production des briques de latérite taillée avec les moyens d’extraction moderne, permettrait de récupérer les fonds investis en 3 ans pour une durée de projet de 10 ans. Pour toutes ces raisons et pour impulser plus de dynamisme à l’utilisation des briques de latérite taillée dans les constructions, il serait judicieux de vulgariser ces matériaux de construction et de promouvoir les outils d’extraction adéquats et adaptés aux conditions socio-économiques des populations du Burkina Faso.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 26 janvier 2017