Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Diagnostic des causes de la destruction du radier en rive droite du fleuve Nakanbé et proposition d’une variante d’ouvrage adaptée

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2011

Diagnostic des causes de la destruction du radier en rive droite du fleuve Nakanbé et proposition d’une variante d’ouvrage adaptée

MAHAMAN LAOUAN Tidjane

Titre : Diagnostic des causes de la destruction du radier en rive droite du fleuve Nakanbé et proposition d’une variante d’ouvrage adaptée

Auteur : MAHAMAN LAOUAN Tidjane

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Génie Civil 2011

Résumé

La présente étude fait suite à celles réalisées dans le cadre des mesures d’urgence prises par l’Agence d’Exécution des Travaux Eau et Equipement Rural (AGETEER) sur demande de la structure gouvernementale en charge du pôle de croissance de Bagré (Bagrépôle). Elle a pour objectif le diagnostic des causes de la destruction du radier en rive droite du Nakambé ainsi qu’une proposition d’ouvrage adapté au contexte. Pour mener à bien cette étude nous avons tout d’abord concentré nos efforts sur une bonne étude bibliographique, puis nous avons procédé à une collecte des données naturelles et fonctionnelles qui ont constitués la base même de notre travail. Nous avons ensuite procédé à l’analyse des causes probables de la destruction du radier, qu’elles soient d’ordre humaines ou naturelles.
Puis nous avons effectué l’analyse de deux variantes pouvant solutionner le problème, c’est ainsi que nous avons opté pour deux solutions .La première solution consistant à démolir le radier et construire un pont qui pourrait résister à une crue de l’ampleur de celle qui a eu raison d’une partie de l’ouvrage. La deuxième solution étant un ouvrage mixte (radier + dalot), elle consisterait à combler la brèche qui s’est créée en rive gauche par un dalot cadre de 5 x 4 x 2,6 m, et de traiter les différentes dégradations sur le reste de la chaussée du radier.
A l’issue d’une étude technique comparative nous avons déduit que le pont constituait une solution plus sécuritaire cependant l’étude économique a révélé qu’elle était douze fois plus onéreuse que l’ouvrage mixte et qu’elle constituerait en réalité une solution à une crue déca millénaire (période de retour de 10 000 ans). Nous avons de ce fait opté pour la solution N°2 et effectué une étude d’impact environnementale de manière à prendre des mesures d’atténuation concernant les impacts négatifs.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 24 novembre 2016