Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → Contribution à l’étude de la vertu thérapeutique des extraits de quelques plantes utilisées dans la médecine populaire de la région de Ouargla

Université Kasdi Merbah Ouargla (2016)

Contribution à l’étude de la vertu thérapeutique des extraits de quelques plantes utilisées dans la médecine populaire de la région de Ouargla

BENSACI, Sabrina - KHADIR, Akila

Titre : Contribution à l’étude de la vertu thérapeutique des extraits de quelques plantes utilisées dans la médecine populaire de la région de Ouargla.

Auteur : BENSACI, Sabrina - KHADIR, Akila

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master Sciences de la Nature et de la Vie 2016

Résumé
La présente étude est une contribution à la valorisation de quelques plantes médicinales du Sahara septentrional algérien. Des extraits éthanoliques et méthanoliques sont préparés à partir des parties aériennes de R. tripartitus, R. tuberculata et L. guyonianum. Les rendements sont de l’ordre de 23 et 24 %, respectivement chez les deux premières espèces et de 15 et 17 %, respectivement pour L. guyonianum. Les teneurs en phénols totaux et en flavonoïdes de nos extraits sont déterminés par colorimétrie, les résultats obtenus sont comprises entre (66 ± 14 et 753 ± 35 mg EGA/g de MS) et (25 ± 2,04 et 96 ± 6,42 mg ER/g de MS), respectivement. L’évaluation de l’activité antioxydante est effectuée par le test de réduction de phosphomolybdate et les tests de piégeage des radicaux de DPPH et d’ABTS. Les données de l’activité antioxydante totale se situent entre 3 ± 0,29 et 26 ± 0,71 mg EAC/g de MS. Les extraits de R. tripartitus et de L. guyonianum sont successivement les plus puissants pour piéger le DPPH et l’ABTS avec IC50 en moyenne de 9,38 et de 2,20μg/ml. Le pouvoir antibactérien de nos extraits est testé par la méthode de diffusion en milieu gélosé. Les résultats montrent qu’Enterococcus feacalis est la plus sensible aux extraits testés avec des diamètres d’inhibition varient entre 6,33 à 13 mm, R. tripartitus sont les plus actifs avec des CMI situent entre 0,625 à 5 mg/ml.

Mots clés : Sahara septentrional plantes médicinales composés phénoliques activité antioxydante pouvoir antibactérien

Présentation

Version intégrale (1,53 Mb)

Version intégrale

Page publiée le 14 janvier 2017, mise à jour le 7 septembre 2018