Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1992 → Modélisation du fonctionnement d’un petit réservoir de barrage à buts multiples en milieu rural

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1992

Modélisation du fonctionnement d’un petit réservoir de barrage à buts multiples en milieu rural

DIOM Omar

Titre : Modélisation du fonctionnement d’un petit réservoir de barrage à buts multiples en milieu rural

Auteur : DIOM Omar

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie FI3 1992

Résumé
Dans cette étude il s’agit de concevoir un programme qui doit permettre de faire la simulation de l’exploitation d’une retenue de barrage à buts multiples en milieu rural ; il doit permettre de dire la superficie que l’on peut irriguer a partir d’une réserve donnée. Pour cela l’étude a été faite en trois parties.
Dans la première partie c’est un rappel de la méthode de gestion qui est fait. Elle commence par la recherche des caractéristiques de la retenue. Après cela il y a une identification des différents utilisateurs de la retenue et la prise en compte de leurs besoins en eau. Par la suite la méthode de gestion, est passée en revue.
Dans un deuxième temps il s’agira d’informatiser la méthode. Pour cela il sera nécessaire de définir les hypothèses de travail et de faire un plan de conception du programme. Le programme principal se compose de quatre grands modules. Un module pour la saisie des données de bases, un autre module qui permet de voir des données déjà saisies, un autre permet d’en modifier un paramètre et le dernier module permet de faire la gestion de la retenue donc de connaître les superficies irrigables. A côté de ce programme principal, il y a un programme pour l’aide, il doit faciliter à l’utilisateur la compréhension de l’exécution du programme principal. En plus de ces deux il y a un qui fait la présentation du logiciel.
Dans la troisième partie, est faite une vérification et une interprétation des résultats fournis par le programme. Pour cela les données du barrage de Teyoko (Burkina Faso) ont été utilisées, les résultats ont été bien concordants, mais ils ont permis de voir que pour minimiser la quantité d’eau perdue par évaporation, il faut satisfaire le maximum possible les besoins en début de saison. En annexe de ce rapport il y a une notice d’utilisation du programme et un algorithme du programme principal.

L’Afrique, particulièrement le Sahel, vient de traverser une période de sécheresse assez difficile. Mises à part les ressources naturelles, il fallait trouver d’autres ressources pour combler le déficit hydrique. Ainsi un peu partout des puits, des forages, des barrages ont été crées. Ces points d’eau doivent donc de façon générale satisfaire les besoins en eau des populations,du bétail, des cultures. Il est donc nécessaire de savoir si la réserve en eau peut satisfaire les besoins en eau, c’est dire qu’il ne faudrait pas que les besoins soient très importants par rapport à la quantité d’eau disponible, mais aussi il ne sert à rien de créer une grande réserve qui doit satisfaire une demande très faible.
Le but de cette étude est de concevoir un modèle qui permette de suivre l’évolution des fluctuations du niveau d’eau dans une retenue. Un tel modèle doit permettre de connaître la quantité de superficie que l’on peut irriguée à partir d’une retenue. Cette simulation sera faite à l’aide d’un logiciel à concevoir. La méthode généralement utilisée est une méthode graphique qui utilise la courbe hauteur-volume de la retenue. L’on se fixe une superficie à irriguer, suivant le pas de temps que l’on se fixe, on fait la simulation. Si cette superficie n’est pas irrigable il faut changer de superficie. Ainsi de proche en proche, on finit par trouver la superficie qui convient. Cela veut dire qu’il faudra tracer le graphe à plusieurs reprise et avec précision. Or en informatisant la méthode le traitement devient plus rapide, plus précis . Dans cette étude il s’agira d’informatiser cette méthode graphique.
Pour parvenir à un tel objectif il est nécessaire de connaître les caractéristiques de la retenue, d’identifier les utilisateurs de la retenue et d’adopter une méthode de gestion de la retenue. Après cette analyse du problème, il faudrait un organigramme qui permette de concevoir le programme. Par la suite vérifier les résultats donnés par le programme et enfin fournir un guide qui doit faciliter l’utilisation du programme.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 9 avril 2017