Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2016 → Etude des activités antimicrobienne et enzymatique des champignons endophytes isolés à partir d’Artemisia absinthium

Université Kasdi Merbah Ouargla (2016)

Etude des activités antimicrobienne et enzymatique des champignons endophytes isolés à partir d’Artemisia absinthium

AOUARIB, Khadidja ; LEMSARA, Roqaya

Titre : Etude des activités antimicrobienne et enzymatique des champignons endophytes isolés à partir d’Artemisia absinthium

Auteur : AOUARIB, Khadidja ; LEMSARA, Roqaya

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master Science de La nature et de La Vie 2016

Résumé
Notre travail vise à effectuer une identification préliminaire des champignons isolées à partir d’Artemisia absinthium, une plante médicinale collecté de la région de Batna et d’évaluer leurs activités antimicrobiennes et enzymatiques. Parmi les dix souches étudiées, une souche appartenant à la classe d’Ascomycète (Acremonium) et les autres appartenant à la classe Deutéromycète dont cinq sur les dix souches appartenant au genre (Aspergillus), une au genre (Penicillium), et d’autre au genre (Trichosporon), et une au genre (Cladosporium) et au genre (Trichoderma). L’activité antimicrobienne a été effectuée sur trois bactéries Gram positif (Stphylococcus aureus, Staphylococcus mec A+ et Enterococcus faecium), deux bactéries Gram négatif (Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa), sur une levure pathogène (Candida albicans) par la technique des cylindres d’agar et contre deux champignons pathogènes (Aspergillus niger et Penicillium sp) par la méthode de double culture. Toutes les souches fongiques étudiées présentent une activité antimicrobienne au moins au contact de l’un des microorganismes pathogènes testés. Parmi ces souches, 80% présentent une activité antibactérienne sur les bactéries Gram positif, 90% sur les bactéries Gram négatif, 50% sur candida albicans et 90% sur les deux champignons pathogènes. La production d’enzymes extracellulaires (l’amylase, la protéase et l’estérase) a été recherchée et déterminée pour nos souches fongiques par la digestion du substrat dissous dans la gélose. L’évaluation de l’activité enzymatique des champignons endophytes a montré que, 100% des champignons endophytes sont dotées d’amylase, 90% de protéases et 60% d’estérase. La production de ces enzymes diffère entre les champignons et dépend souvent de l’hôte et les facteurs écologiques souvent

Mots clés : champignons endophytes Artemisia absinthium activité antimicrobienne activité enzymatique molécules bioactives

Présentation

Version intégrale (2,57 Mb)

Page publiée le 4 décembre 2016, mise à jour le 10 septembre 2018