Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Etude Bio-écologique des hydracariens de la région d’El Kala

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2016

Etude Bio-écologique des hydracariens de la région d’El Kala

Messikh Samia

Titre : Etude Bio-écologique des hydracariens de la région d’El Kala

Auteur : Messikh Samia

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : DOCTORAT Spécialité : BIOLOGIE ANIMALE 2016

Résumé
Une analyse de huit paramètres physico-chimiques a été réalisée afin de déterminer l’influence des espèces sur la biodiversité des hydracariens. Un total de 292 échantillons appartenant à 9 espèces ont été recueillis à partir des deux lacs : Oubeïra, Tonga et deux mares temporaires : El-Gouréate, Mellah, de novembre 2007 à octobre 2009. Les études relatives aux hydracariens n’ont pas été bien menées dans le nord de l’Algérie ou ailleurs en Afrique, la raison pour laquelle l’inventaire de ces espèces est en perpetuelle interversion suite à leur identification non conforme aux clés valides de classification. Nous avons examiné la biodiversité des hydracariens et les caractéristiques physico chimiques des habitats d’acariens dans quatre endroits du complexe de zones humides dans le Nord Est de l’Algérie. Nous avons trouvé neuf espèces appartenant à cinq familles. Les espèces dominantes sont : Eylais hamata (24 %), Piona alpicola (22 %), Arrenurus novus (13 %), Eylais sp. (12 %), Piona nodata (10 %), Arrenurus batillifer (10 %), Hydrochoreutes intermedius (4,5 %), Diplodontus sp. (3,5 %) et Hydrachna globosa (3,4 %) sont réparties sur nos stations d’échantillonnage. Nous avons pu déterminer des différences significatives dans les paramètres physico-chimiques liées aux différentes stations d’étude. Cette étude pourrait servir de modèle pour d’autres recherches sur l’évolution permettant l’accomplissement du cycle de développement en adoptant la phase phorétique comme un passage obligé et chercher à expliquer la dominance de quelques espèces d’une station par rapport à l’autre et comprendre le mystère des hydracariens en Algérie.

Mots clés  : Biodiversité, Parc National d’El-Kala, Hydracariens, paramètres physico-chimiques.

Version intégrale

Page publiée le 19 janvier 2017, mise à jour le 3 mai 2018