Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → Contribution à l’étude de la diversité floristique et biogéographique des matorrals selon un gradient altitudinal des monts de TIARET (ALGERIE)

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2015

Contribution à l’étude de la diversité floristique et biogéographique des matorrals selon un gradient altitudinal des monts de TIARET (ALGERIE)

NOUAR, Belgacem

Titre : Contribution à l’étude de la diversité floristique et biogéographique des matorrals selon un gradient altitudinal des monts de TIARET (ALGERIE)

Auteur : NOUAR, Belgacem

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Magister en Ecologie et Environnement (Phytodynamique des écosystèmes matorrals menacés) 2015

Présentation
La zone sur laquelle porte notre étude fait partie intégrante des monts de Tiaret, ces monts se situent au Nord de la wilaya. Cette étude est consacrée à une analyse phytoécologique des monts de la région de TIARET selon un gradient altitudinal, cette dernière est caractérisée par une diversité floristique importante. Des résultats ont été obtenus, notamment dans les aspects syntaxonomiques, biogéographiques et dynamiques. L’étude bioclimatique a révélé un décalage de la station météorologique, vers des ambiances plus sèches sur le climagramme pluviothermique d’Emberger, témoignant ainsi une tendance générale à l’aridité. L’inventaire floristique compte plus de 259 taxons, répartis en 50 familles ; ce sont les Eudicots qui dominent largement avec 79,54 %, et seulement 19,3 % pour les Monocots. La comparaison des différents spectres biologiques nous montre l’importance des thérophytes (51,35%) avec une diminution notable des phanérophytes (6,56%) avec une prédominance revient aux espèces de type biogéographique méditerranéen avec un pourcentage de 34,75%. Actuellement l’emprise de l’homme devient de plus en plus prégnante relativement à la croissance démographique. Que ce soit par les défrichements, la mise en culture, urbanisation, incendie, tourisme, cueillette … Ces actions représentent des bouleversements écologiques et une régression des écosystèmes forestiers voir des matorrals où s’installent de nouveaux occupants arbustifs mieux adaptés à l’accentuation des contraintes liées à l’action anthropique et à la xéricité du climat. L’Analyse factorielle des correspondances nous a permis une meilleure approche des principaux facteurs régissant l’évolution de ces groupements et leurs potentialités. En effet, les processus de dégradation que connaît les groupements de la zone d’étude, tant climatique qu’anthropique semble être un indice de perturbation ; donc il est infiniment probable que cette évolution régressive de ces écosystèmes soit engagée

Mots clés : Dynamique de végétation Tiaret AFC Phyto-diversité Altitude Biogéographie Matorrals

Présentation

Version intégrale (7,73 Mb)

Page publiée le 2 novembre 2016, mise à jour le 15 janvier 2018