Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2016 → Bioprospection des potentialités aphicides des champignons endophytes, à l’égard des deux aphides ; Aphis fabae et Aphis pomi (Hemiptera, Aphididae)

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2016)

Bioprospection des potentialités aphicides des champignons endophytes, à l’égard des deux aphides ; Aphis fabae et Aphis pomi (Hemiptera, Aphididae)

MAZOUZ-ROUABAH EL KHAMSSA

Titre : Bioprospection des potentialités aphicides des champignons endophytes, à l’égard des deux aphides ; Aphis fabae et Aphis pomi (Hemiptera, Aphididae)

Auteur : MAZOUZ-ROUABAH EL KHAMSSA

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magistère en Agronomie Spécialité : Protection des Végétaux 2016

Présentation
Les champignons endophytes sont considérés actuellement comme un des groupes biologiques les plus prométteux en matière de protection des plantes contre bon nombre de ravageurs et pathogènes (CLEMENT et al., 1997 ; AZEVEDO et al., 2000 ; LACEY et al., 2001 ; WHETSTONE & HAMMOCK, 2007 ; VEGA et al., 2009) pour diverses raisons dont : l’efficacité, la sélectivité, la préservation de l’intégrité naturelle de l’écosystème, préservation des auxiliaires, une courte période de rémanence, faible toxicité, diminution des risques de développer de la résistance, ainsi qu’une facilité de production à l’échelle industrielle (YOVO, 2010). C’est dans ce contexte là que se justifie la présente étude qui vise à exploiter les potentialités aphicides de quelques mycotaxons endophytes, isolés à partir de deux espèces végétales ; le faux-poivrier (Schinus molle, Anacardiaceae) et le Harmel (Peganum harmala, Zygophyllaceae), et voir si ces deux espèces végétales, réputées déjà pour leurs vertus médicinaux et agrochimiques, peuvent servir comme source de champignons endophytes biologiquement actifs à l’égard de deux espèces aphidiennes : Aphis pomi et A. fabae (Hemiptera, Aphididae). Nous pouvons lister les objectifs de cette étude comme suit : 1- Caractérisation de la diversité mycoendophyte chez les deux plantes ayant une importance ethnobotanique. 2- Sélectionner des mycotaxons et tester expérimentalement leurs pouvoirs insecticides vis-à-vis les deux ravageurs ciblés. Pour cela, ce test doit être réalisé suivant l’usage des extraits ou filtrats fongiques. 3- Evaluation de l’efficacité de ces filtrats fongiques tienne en compte la mortalité enregistrée (en fonction de la concentration) dans un intervalle chronologique bien distinct. 4- Etude de l’activité enzymatique protéolytique. 5- Etude de la relation entre l’activité protéolytique et la croissance radiale des champignons endophytes testés

Version intégrale (5,17 Mb)

Page publiée le 17 novembre 2016, mise à jour le 15 janvier 2018