Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Burkina Faso → Incidence du fonctionnement hydraulique et pédologique des périmètres irrigués sur la production agricole : cas du périmètre irrigué de Gouran dans la vallée du Sourou au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2015

Incidence du fonctionnement hydraulique et pédologique des périmètres irrigués sur la production agricole : cas du périmètre irrigué de Gouran dans la vallée du Sourou au Burkina Faso

ADJEFFA Epolyste

Titre : Incidence du fonctionnement hydraulique et pédologique des périmètres irrigués sur la production agricole : cas du périmètre irrigué de Gouran dans la vallée du Sourou au Burkina Faso

Auteur : ADJEFFA Epolyste

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Doctorat en Sciences et Technologies de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement 2015

Résumé
Le périmètre irrigué de Gouran (540 ha) est situé à proximité du village Gouran, à environ 220 km au nord-ouest de Ouagadougou au Burkina Faso. Il a été créé par l’Etat Burkinabé à travers l’Autorité de Mise en Valeur de la Vallée du Sourou (AMVS) en 2005. Malheureusement, ce périmètre est aujourd’hui peu performant à cause de la faible productivité. De 7 t/ha environ de paddy par campagne pendant les premières années après l’aménagement, les rendements sont passés à 4 t/ha dans les dernières années. Aujourd’hui, les agriculteurs utilisent fréquemment le terme de « baisse de fertilité de sol » pour expliquer la baisse de rendement dans le périmètre. Au regard de ce constat, la présente contribution a pour objectif d’approfondir les investigations sur la cause de la contreperformance du périmètre afin de proposer des solutions techniques durables. Ce qui permettra d’optimiser les rendements des cultures afin de garantir des revenus stables aux agriculteurs. De façon spécifique, il s’agit de : i) évaluer le niveau de fertilité actuel des sols du périmètre à travers un étude pédologique ; ii) diagnostiquer l’état de dégradation des infrastructures et la gouvernance agricole dans le périmètre ; iii) apprécier l’impact d’une nappe perchée sur la production ; iv) réaliser une enquête agricole et mettre en place des essais de fertilité pour cerner le meilleur traitement qui optimise les rendements. L’étude met en évidence six types de sol : les sols ferrugineux tropicaux lessivés à taches et concrétions (FLTC), les Sols bruns eutrophes tropicaux hydromorphes (BEH), les Sols hydromorphes peu humifères à pseudogley de surface (HPGS), les Sols bruns eutrophes tropicaux hydromorphes vertiques (BEHV), les vertisols vertiques (VV) et les sols bruns eutrophes tropicaux ferruginisés (BEF). L’analyse des échantillons de ces sols montre une carence en phosphore (<30ppm) et en azote (< 1%). Le constat d’une mauvaise gestion de la fertilité caractérisée par un faible amendement en matière organique s’observe sur le périmètre. Des pratiques de siphonage d’eau d’irrigation bouleversent les tours d’eau et sont à l’origine de l’insatisfaction des besoins réels en eau des cultures par période. Le non-respect du calendrier cultural entraine un pompage supplémentaire et varié. Ce qui augmente les charges d’exploitation. Le périmètre de Gouran connait pendant la période des hautes eaux, un envahissement par les eaux du fleuve Sourou provoquant un engorgement temporaire des sols. L’analyse des relevés piézométriques de la nappe phréatique atteste que cela n’a pas un impact majeur sur le rendement des cultures.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 19 décembre 2016, mise à jour le 3 juillet 2017