Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2015 → Contribution à la réalisation de l’avant-projet détaille de l’assainissement des eaux usées de la ville de Tambacounda Sénégal tranche 1 (prioritaire)

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2015

Contribution à la réalisation de l’avant-projet détaille de l’assainissement des eaux usées de la ville de Tambacounda Sénégal tranche 1 (prioritaire)

BA Rouguiyatou

Titre : Contribution à la réalisation de l’avant-projet détaille de l’assainissement des eaux usées de la ville de Tambacounda Sénégal tranche 1 (prioritaire)

Auteur : BA Rouguiyatou

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2015

Résumé

L’urbanisation est un processus multidimensionnel qui touche presque la quasi-totalité des pays en développement. En Afrique, la forme qu’elle prend rend de plus en plus difficile l’organisation des services publics, principalement d’assainissement.
L’objectif général de cette étude est de contribuer à la réalisation de l’Avant-Projet Détaillé de l’assainissement des eaux usées de la ville de Tambacounda afin de faire les études technique et financière de la tranche prioritaire qui avait été définie dans le Plan Directeur d’Assainissement de 2003. Ce projet est d’une importance capitale du fait qu’il va dans le sens de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.
Les études ont essentiellement porté sur les systèmes de collecte et de traitement des eaux usées tel que défini dans le plan directeur d’assainissement de Tambcounda, avec une redéfinition de la tranche prioritaire. Ainsi, l’assainissement de cette première phase se fera avec la mise en place de : - deux collecteurs primaire 1 et 2 ayant respectivement une longueur de 4012ml pour un diamètre de 250 à 400mm ; et 822ml pour un diamètre de 315mm de part et d’autre du marigot ; - d’une station de pompage équipée de deux pompes dont une de secours ( Q=110 l/s ; HMT=20m) ;- d’une conduite de refoulement de 1532ml de type PVC de diamètre 500mm ;- d’une station d’épuration de type lagunage avec un débit de pointe de 68 l/s pour la première filière comportant un bassin anaérobie, un bassin facultatif et deux bassins de maturation en série.
L’estimation des coûts d’investissement global pour cette première phase s’est fait par lot : - lot 1 : station de pompage et réseau qui s’élève à 5 065 012 429 FCFA ;- lot 2 : station d’épuration pour un montant de 1 328 800 220 FCFA.

Présentation de la thèse (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 18 novembre 2016