Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Moringa oleifera Lam : aliment et médicament

Université de Bordeaux (2016)

Moringa oleifera Lam : aliment et médicament

Gotte, Christelle

Titre : Moringa oleifera Lam : aliment et médicament

Moringa oleifera Lam : food and medecine

Auteur : Gotte, Christelle

Etablissement de soutenance : Université de Bordeaux

Grade : Thèse d’exercice : Pharmacie : Bordeaux : 2016

Résumé
Originaire des régions du nord-ouest de l’Inde, Moringa oleifera Lam. est un arbre, répandu dans les régions tropicales et sub-tropicales où il est consommé et utilisé en médecine traditionnelle. Il appartient à la famille Moringaceae qui ne possède qu’un seul genre : moringa. C’est un arbre à croissance rapide, avec une bonne composition nutritionnelle. En effet, ses feuilles sont riches protéines, calcium, fer, vitamine A, C et E. Les graines contiennent une huile appelée huile de ben contenant 76% d’acide gras insaturés. L’acide gras majoritaire est l’acide oléique. De part sa forte concentration en acide gras insaturés l’huile de ben se rapproche de l’huile d’olive. On retrouve de nombreux métabolites secondaires dans le moringa. La plante est riche en produits dérivés d’un sucre simple, le rhamnose notamment en glucosinolates. Ces derniers sont des composés soufrés retrouvés également chez les Brassicales. Le moringa possède de nombreuses propriétés thérapeutiques. Les feuilles, les fruits et les graines ont une activité hypoglycémiante et hypolipidémiante. Les feuilles contiennent de nombreux antioxydants. Le moringa présente un intérêt dans la prévention de l’athérosclérose. Il est aussi diurétique, anti-inflammatoire, hépatoprotecteur. Toutefois, l’utilisation des racines de moringa chez la femme enceinte est contre-indiquée, à cause de leur effet abortif. Grâce à sa composition nutritionnelle, le moringa est utilisé pour lutter contre la malnutrition. De nombreuses ONG, encouragent la culture et la consommation des feuilles de cet arbre dans les pays en voie de développement. Les feuilles permettent de prévenir de carences chez l’enfant et la femme enceinte, évitant ainsi les conséquences graves sur le développement de l’enfant. Aujourd’hui on retrouve de nombreux compléments alimentaires à base de moringa en officine, sur internet, ou en magasin diététique.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 8 novembre 2016, mise à jour le 3 janvier 2017