Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2016 → Le comportement d’achat face à la qualité sanitaire dans les systèmes de distribution alimentaire, Rabat, Maroc

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2016

Le comportement d’achat face à la qualité sanitaire dans les systèmes de distribution alimentaire, Rabat, Maroc

Tennah C.

Titre : Le comportement d’achat face à la qualité sanitaire dans les systèmes de distribution alimentaire, Rabat, Maroc

Auteur : Tennah C.

Etablissement de soutenance : Co-accréditation Université de Montpellier : Faculté d’Economie, Montpellier SupAgro, CIHEAM-IAMM

Diplôme : Master 2 Recherche. Economie du Développement Agricole, de l’Environnement et de l’Alimentation [ECODEVA]. 2016

Résumé
Au Maroc, la question de la qualité sanitaire des aliments est devenue un des soucis majeurs, que ce soit chez les entités publiques ou chez les consommateurs. Dans un contexte où les moyens de contrôle publics sont relativement faibles, les consommateurs essayent de mettre en place différents outils (formels et informels) afin de s’assurer de la qualité des produits qu’ils achètent. Dans l’objectif d’étudier ces outils, nous avons opté pour l’approche théorique des économies de la grandeur (Boltanski et Thevenot, 1991), selon laquelle six différentes conventions sont mobilisées par les personnes, en situation d’incertitude, pour prendre leurs décisions. Nous avons choisis trois différents produits pour appliquer notre théorie (menthe, tomate et poulet). Notre étude à monter que la majorité des habitants de Rabat et Salé sont très préoccupés de la qualité sanitaire de la menthe (à cause de l’utilisation excessive des pesticides) et du poulet (à cause des hormones et des maladies) pour cette raison, les consommateurs se basent beaucoup plus sur la confiance envers le vendeur (convention domestique) pour prendre leur décision d’achat. Alors que pour le cas de la tomate, les doutes par rapport à la qualité sanitaire sont beaucoup plus faibles, pour cette raison, les prix (convention marchande) jouent un rôle très important dans la prise de décision. Notre étude a montré également que le marché traditionnel représente la principale destination des enquêtés, dans ce marché la convention domestique joue un rôle important pour le choix du vendeur et du produit, spécialement pour le cas de la menthe et du poulet, alors qu’en passant au marché moderne, la convention industrielle et parfois la convention d’opinion représentent les critères de base de choix de ce type de marché. Dans la dernière partie de notre étude, nous avons demandé l’avis des consommateurs et des distributeurs concernant la mise en place d’une filière de menthe raisonnée, nos résultats ont montré que la majorité des consommateurs et la moitié des distributeurs encouragent cette idée et trouvent qu’un label de menthe raisonnée serait une bonne solution pour diminuer l’incertitude vis-à-vis la qualité sanitaire de ce produit.

Mots-clés : INNOCUITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES  ; MENTHE ; TOMATE ; VIANDE DE POULET ; PRODUIT AGRICOLE  ; COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR ; INCERTITUDE ; LABEL DE QUALITE ; COMMERCIALISATION ; CONVENTION ; MAROC

Présentation (Catalogue MeditAgri)

Page publiée le 19 décembre 2016, mise à jour le 13 novembre 2017