Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2016 → Amélioration de la productivité de la chèvre en Tunisie par croisement

Editions Universitaires Européennes (2016)

Amélioration de la productivité de la chèvre en Tunisie par croisement

Amor Gaddour

Amélioration de la productivité de la chèvre en Tunisie par croisement

Auteur (s)  : Amor Gaddour
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 16.09.2016
Pages : 60

Présentation

L’étude des performances de la chèvre locale et des génotypes caprins croisés a fourni un ensemble de paramètres indispensables pour évaluer les possibilités d’amélioration par le croisement en système oasien. En dépit de l’intensification, les performances laitières et de croissance de la chèvre locale sont restées réduites, ceci témoignant des effets d’une sélection naturelle, sous les conditions de l’aridité, défavorable aux productions élevées, nutritionnellement coûteuses. La production laitière, qui reste le principal objectif de la production caprine dans les oasis, a augmenté chez les génotypes croisés par rapport à celle de la chèvre locale. Par conséquent, le croisement peut être un moyen de résolution de la contrainte génétique pour la valorisation des ressources oasiennes, surtout lorsqu’une race laitière, comme l’Alpine, est utilisée. L’analyse des performances des génotypes caprins, sous des modes de conduite intensive, illustre l’important effet de l’environnement sur l’expression des potentialités génétiques de production. D’ailleurs, les potentialités des races importées sont largement inférieures à celles réalisées dans leurs pays d’origine.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 35,90 en 2016)

Page publiée le 7 février 2017