Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Caractérisation et suivi des états de surfaces éolisés en Tunisie pré-saharienne : approches stationnelle et spatiale

Université Lumière (Lyon) 2012

Caractérisation et suivi des états de surfaces éolisés en Tunisie pré-saharienne : approches stationnelle et spatiale

Bouzaida, Dalel

Titre : Caractérisation et suivi des états de surfaces éolisés en Tunisie pré-saharienne : approches stationnelle et spatiale

Characterization and monitoring of surfaces prone to wind erosion in Southern Tunisia : site and space approaches

Auteur : Bouzaida, Dalel

Université de soutenance : Université Lumière (Lyon) co tutelle Université de Tunis

Grade : Doctorat : Géographie, aménagement et urbanisme : Lyon 2 : 2012

Résumé
Suite aux changements climatiques, de nouveaux paysages reflétant les interactions entre les processus naturels et les activités humaines inappropriées sont apparus en Tunisie Méridionale. L’érosion éolienne en est l’une des manifestations les plus remarquables. Au cours de cette thèse, une méthodologie opérationnelle et validée (méthode du transect permanent) a été mise au point pour la caractérisation des états de surfaces éolisés et la quantification du bilan sédimentaire d’un transect d’environ 500m de longueur sur une période de deux ans. A l’échelle spatiale, la cartographie des Unités Eoliennes : zones de départ, transit et dépôt de sable a été élaborée. Un essai de caractérisation radiométrique des zones de dépôt ensablées a été ensuite tenté pour l’analyse diachronique des changements survenus durant plus de 35 ans. A l’échelle stationnelle, la méthode du transect permanent permet le calcul diachronique des bilans sédimentaires et la comparaison simultanée des changements des Complexes d’Etat de Surface. La seule observation des états de surface éolisés est insuffisante pour déterminer le fonctionnement éolien précis d’une région, elle induit à des erreurs d’interprétation sur les processus sédimentaires en cours.A l’échelle spatiale, les cartes des Unités Eoliennes permettent de déterminer la vulnérabilité du milieu face aux processus de déflation, transport et dépôt. De plus, la caractérisation des zones ensablées par des indices radiométriques n’est pas évidente avec des images de 30 m de résolution. Les analyses statistiques effectuées ont montré que l’indice de couleur est le plus indiqué pour ce genre d’étude. Le calcul des taux de changement entre deux images de dates successives permet d’estimer l’évolution temporelle des espaces ensablés et la distribution spatiale des zones nouvellement ensablées sur plus de 35 ans.

Mots Clés : Tunisie méridionale Transect permament États de surface Quantification Bilan sédimentaire Unités éoliennes Indices radiométriques Taux de changement Distribution spatiale

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 2 février 2017