Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1991 → Pouvoirs urbains et gestion partagée à Ouagadougou : équipements et services de proximité dans les périphéries

Université Paris 8 (1991)

Pouvoirs urbains et gestion partagée à Ouagadougou : équipements et services de proximité dans les périphéries

Jaglin Sylvy

Titre : Pouvoirs urbains et gestion partagée à Ouagadougou : équipements et services de proximité dans les périphéries

URBAN POWERS AND SHARED MANAGEMENT IN OUAGADOUGOU : NEIGHBORHOOD FACILITIES AND SERVICES IN THE OUTSKIRTS

Auteur : Jaglin Sylvy

Université de soutenance : Université Paris 8

Grade : Th. 3e cycle : Urbanisme. Aménagement : Paris 8 : 1991

Résumé
L’AVENEMENT D’UN REGIME REVOLUTIONNAIRE AU BURKINA FASO, EN 1983, A MODIFIE LES CONDITIONS DE GESTION DE LA CAPITALE, OUAGADOUGOU. LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE PROXIMITE TELS LA DISTRIBUTION D’EAU AUX BORNES-FONTAINES ETLA COSNTRUCTION DES EQUIPEMENTS DE VOISINAGE COMME LES ECOLES ET LES DISPENSAIRES AYANT ETE PARTIELLEMENT CONFIES A DES STRUCTURES POPULAIRES (COMITES REVOLUTIONNAIRES), ELUES PAR LES RESIDANTS DES SECTEURS (ENTITES POLITICO-ADMINISTRATIVES DE BASE), LA GESTION INFRACOMMUNALE RELEVE D’UN COMPLEXE MECANISME DE PARTAGE DES RESPONSABILITES. CE TRAVAIL ANALYSE LES PRATIQUES ORIGINALES QUI EMERGENT DE CETTE CONJONCTURE, LES NOUVELLES MODALITES DE PARTENARIAT ENTRE LES POUVOIRS PUBLICS ET LES POPULATIONS POUR EQUIPER ET DESSERVIR LES PERIPHERIES OUAGALAISES RECEMMENT LOTIES. PRIVILEGIANT LES DISPOSITIFS OFFICIELS DE LA GESTION URBAINE, LA PREMIERE PARTIE REPOSE SUR L’ANALYSE DES TEXTES ET DES INSTITUTIONS, L’ETUDE DES MODES DE FINANCEMENT DE L’AMENAGEMENT DE LA CAPITALE. LA SECONDE PARTIE EST CONSACREE AUX ACTEURS DES PERIPHERIES URBAINES, CITADINS ET LEADERS DES COMITES REVOLUTIONNAIRES, ET A LEUR ROLE DANS LA CONSTRUCTION D’UN CHAMP DE "GESTION PARTAGEE". LA TROISIEME PARTIE ETUDIE LES ARTICULATIONS ET LES INTERACTIONS ENTRE LE "HAUT" ET LE "BAS" PAR L’ANALYSE DES RELATIONS POLITIQUES, SPATIALES ET ECONOMIQUES ETABLIES ENTRE LE PROJET URBAIN ETATIQUE ET LES PRATIQUES LOCALES DE GESTION. ELLE MET EN EVIDENCE LES CONTRADICTIONS ET TENSIONS QUI RESULTENT DU MAUVAIS EMBOITEMENT DES ECHELLES DE DETERMINATION DE LA GESTION DE PROXIMITE

Sujets Administration communale — Burkina Faso — Ouagadougou (Burkina Faso) Équipements collectifs — Conditions sociales — Politique et gouvernement

Présentation de la thèse (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 16 décembre 2016