Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Acteurs locaux de l’assainissement et des déchets : innovation en Mauritanie et au Sénégal (Aladin)

Acteurs locaux de l’assainissement et des déchets : innovation en Mauritanie et au Sénégal (Aladin)

Mauritanie, Sénégal

Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET)

Titre : Acteurs locaux de l’assainissement et des déchets : innovation en Mauritanie et au Sénégal (Aladin)

Pays : Mauritanie, Sénégal

Domaine : Eau potable et assainissement

Durée : 01/01/2013 — 31/03/2016

Description projet
Ce projet vise à renforcer les acteurs de l’assainissement et de la gestion des déchets dans sept villes secondaires au Sénégal et en Mauritanie. Les autorités publiques, maîtres d’ouvrage de l’assainissement et de la gestion des déchets, sont souvent insuffisamment dotées en ressources techniques et financières. Elles sont également délaissées par les programmes nationaux d’investissements. Le projet Aladin vise à renforcer ces collectivités dans leurs rôles de maître d’ouvrages : planification, financement, contractualisation, coordination, suivi, contrôle_ Les opérateurs locaux qui proposent déjà des services d’assainissement et de gestion des déchets aux ménages, construction de latrines, vidange de fosse évacuation des déchets, valorisation des déchets) sont appuyés afin de pouvoir proposer des services de qualité à des prix abordables pour toutes les catégories de population, y compris les plus pauvres.
La communication du projet s’appuie sur des messages innovants, sur des registres économiques, sociaux, religieux, et pas seulement sur le registre de la santé. Un des aspects novateur à ce niveau concerne l’animation d’une communication de « marketing » visant à amener les ménages à acheter leur toilette ou à s’abonner à un service de collecte et d’évacuation des déchets. Cette stratégie passe par des messages déclencheurs de l’acte d’achat, élaborés suite à une étude de marché.
Les enseignements du programme sont capitalisés et les innovations sont diffusées à l’ensemble des acteurs de l’assainissement en Afrique de l’Ouest mais aussi les acteurs de la coopération internationale, et notamment les acteurs de la coopération décentralisée en France.

Financement : AFD, EAU VIVE, Ministère de l’Hydraulique (Sénégal), UE

Budget : 725 733 €

GRET (Groupe de recherche et d’échanges technologiques)

Page publiée le 9 février 2017, mise à jour le 28 juin 2018