Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Reconstitutions dendrochronologiques du climat et de l’historique des incendies dans les régions des Aurès et de Kabylie, nord de l’Algérie

Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou (2014)

Reconstitutions dendrochronologiques du climat et de l’historique des incendies dans les régions des Aurès et de Kabylie, nord de l’Algérie

Slimani Said

Titre : Reconstitutions dendrochronologiques du climat et de l’historique des incendies dans les régions des Aurès et de Kabylie, nord de l’Algérie

Auteur : Slimani Said

Grade : Doctorat en Sciences Biologiques 2014

Université : Université Mouloud Maameri de Tizi Ouzou

Résumé
Les anneaux annuels de croissance du cèdre de l’Atlas ( Cedrus atlantica Manetti) ont été utilisés afin (i ) d’analyser la variabilité climatique passée, ( ii ) étudier la relation Cerne -climat à long terme et ( iii) tester le potentiel de cette espèce pour la reconstitution de l’historique des incendies au niveau des régions des Aurès et de Kabylie (nord algérien ). L’échantillonnage a porté, d’une part , sur la collecte de carottes à la tarière de Pressler sur des arbres vivants au niveau de huit sites répartis équitablement entre les deux régions et, d’autre part, sur la réalisation de sections transversales à la tronçonneuse sur du bois mort présentant des cicatrices de feu dans deux sites au niveau du mont Chélia (Aurès). Sur le volet dendroclimatique, les précipitations d’octobre à juin ont été reconstruites sur les périodes 1761-2009 et 1898- 2011 pour les régions des Aurès et de Kabylie respectivement. Elles sont caractérisées par une haute variation interannuelle à décennale. Cependant, la plus forte variabilité a été identifiée à partir de la deuxième moitié du XX e siècle et les sécheresses les plus sévères ont marqué les dernières décennies, avec un pic sans précédent enregistré au début du XXIe siècle. Une forte synchronisation des patrons de croissance a été observée lors des périodes caractérisées par des conditions climatiques limitantes, dont les principales ont coïncidé avec trois épisodes de dépérissement du cèdre de l’Atlas, survenus entre la fin des années 1870 et le début des années 1880, vers la fin des années 1970 et entre la fin du XX e siècle et le début du XXI e siècle. Les résultats mettent en évidence l’augmentation sensible de la réponse commune des arbres sondés aux conditions macroclimatiques, avec une diminution concomitante des effets liés aux conditions locales de site et de peuplement. Ainsi, si l’évolution de la variabilité climatique continue sur la tendance actuelle, des régions plus ou moins éloignées connaîtront des conditions climatiques de plus en plus similaires. Ceci pourrait mener à une modification profonde, voire à la disparition par endroits, de conditions écologiques locales permettant la subsistance du cèdre de l’Atlas dans son milieu naturel. L’historique des incendies a été reconstitué pour les périodes 1507-1977 et 1303-1991 à Oued Tider et Thniet Zemroune respectivement. À notre connaissance, il s’agit des premiers résultats relatifs à la dendropyrochronologie en Afrique. La plupart des feux datés n’ont été enregistrés que sur un seul échantillon et le synchronisme entre les arbres et sites d’étude est faible. Nous admettons que le régime des incendies a été caractérisé par des feux de surface d’une intensité faib e à modérée , avec une extension très limitée, dont la plupart a eu lieu pendant la saison estivale. Dans les peuplements étudiés, l’activité des incendies a été d’une fréquence élevée jusqu’à la première moitié du XIX e siècle. Ensuite, un déclin brutal a été observé avec la promulgation des premières lois relatives à l’utilisation des sols et des forêts en Algérie. Par ailleurs, l’analyse des époques superposées montre que les conditions climatiques à court terme n’ont eu aucun effet significatif sur le dé part des incendies. Ceci justifie le rôle majeur des facteurs anthropogéniques dans le régime des incendies au niveau de la zone d’étude.

Mots clés : dendroclimatologie, dendropyrochronologie, Cedrus atlantica, Aurès, Kabylie.

Présentation

Version intégrale (4,94 Mb)

Page publiée le 20 janvier 2017, mise à jour le 18 janvier 2018