Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → Approche holistique pour le développement durable en zone semi aride. Analyse de la dégradation des terasses agricoles du bassin versant de la region d’EL KIMA Kahlan Affar - Yemen

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2012)

Approche holistique pour le développement durable en zone semi aride. Analyse de la dégradation des terasses agricoles du bassin versant de la region d’EL KIMA Kahlan Affar - Yemen

GHANEM, Omer Asaad Gazem

Titre : Approche holistique pour le développement durable en zone semi aride. Analyse de la dégradation des terasses agricoles du bassin versant de la region d’EL KIMA Kahlan Affar - Yemen

Auteur : GHANEM, Omer Asaad Gazem

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2012

Résumé
Les terrasses agricoles des zones montagneuses du nord ouest du Yémen ont toujours joué un rôle important dans la stabilité sociale et économique de la population rurale. Seulement, depuis la deuxième moitié du vingtième siècle, ces terrasses subissent une dégradation continue qui risque de mettre en péril le fragile équilibre socio-économique dans ces zones. Cette étude a pour objectif la recherche des causes de dégradation des terrasses agricoles d’un bassin versant de la région de Hajjah représentatif ont été subdivisées en terrasses saines (groupeD1), peu dégradées (groupe D2), moyennement dégradées (groupe D3) et très dégradées (groupe D4) en fonction du taux de destruction des murettes. L’étude des facteurs socio-économiques a été réalisée par une enquête effectuée sur un échantillon de 40 agriculteurs répartis sur l’ensemble du bassin versant et couvrant les quatre groupes de terrasses. L’étude des facteurs de l’environnement a été réalisée par des observations et mesures de terrain sur 98 sites représentant toutes les situations de dégradation. La caractérisation des sols a été réalisée par la description de 4 profils pédologiques, la mesures in-situ de la perméabilité hydraulique sur 7 sites représentatifs et par l’analyse au laboratoire de 24 échantillons prélevés de la couche de surface (0 – 30 cm) et représentants les quatre types de terrasses. Les résultats ont mis en évidence 18 facteurs socio-économiques et 11 facteurs de l’environnement liés statistiquement (p<0,05) à la dégradation des terrasses agricoles. Les résultats ont montré aussi que la dégradation des terrasses agricoles dans la zone d’étude n’est pas causée par la qualité des propriétés physiques et chimiques des sols. En effet, certaines caractéristiques pédologiques sont meilleures en D3 qu’en D1 comme c’est le cas, par exemple, de la stabilité structurale. La classification des sols montre que les sols dans la zone d’étude appartiennent aux ordres des Entisols et Aridisols. Au total, les causes de la dégradation des terrasses agricoles sont d’ordre social, économique et environnemental dont les plus influentes sont l’exode de la main d’œuvre locale, la faible productivité agricole, l’absence de rentabilité économique et les fortes pentes.

Mots clés : Terrasses agricoles, Yemen, dégradation, érosion, bassin-versa

Présentation (ENSA)

Version intégrale (9,26 Mb)

Page publiée le 30 janvier 2017, mise à jour le 8 octobre 2018