Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2011 → Variabilité génétique et analyses agronomiques de quatre espèces de Vesces (Vicia spp.) dans la région semi-aride de Sétif

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2011)

Variabilité génétique et analyses agronomiques de quatre espèces de Vesces (Vicia spp.) dans la région semi-aride de Sétif

MEBARKIA, Amar

Titre : Variabilité génétique et analyses agronomiques de quatre espèces de Vesces (Vicia spp.) dans la région semi-aride de Sétif.

Auteur : MEBARKIA, Amar

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Science et Technique des Productions Végétales 2011

Résumé
Dans ce travail, nous avons fixé comme objectifs, d’étudier la morphologie, la phénologie, les performances agronomiques et de la variabilité génétique de quatre espèces de vesces (Vicia sativa L., Vicia ervilia, Vicia dasycarpa Ten et Vicia narbonensis L.) dans la région semi-aride de Sétif. De plus, l’étude de l’effet de l’irrigation de complément a travers les mesures de la proline et des sucres solubles totaux sur les feuilles ; basales, médianes et apicales prélevées sur la plante de chaque espèce, ceci afin de comprendre la plasticité métabolique et la physiologie de la tolérance aux contraintes hydrique. L’analyse des résultats a montré que, la variabilité entre les différents écotypes et aussi entre les quatre espèces est considérable et laisse entrevoir des possibilités d’adaptation aux différents systèmes de production et situations climatiques. Vicia ervilia et Vicia narbonensis sont les espèces les plus précoces pour la floraison et la maturité complète et les plus productives en grains ; Vicia villosa sp dasycarpa est la plus appropriée pour la pâture (plus tardive, meilleure production de fourrage et plus faible rendement en grains). Les observations orientent la sélection (dans la région semi-aride de Sétif), pour le rendement en grains vers les écotypes précoces pour les espèces Vicia sativa et Vicia villosa ssp. dasycarpa et vers les écotypes tardifs pour les espèces Vicia ervilia et Vicia narbonensis. L’espèce Vicia narbonensis s’est avérée la plus tolérante au manque d’eau de complément (forte accumulation des acides aminés libres et sucres solubles totaux), suivi des espèces Vicia sativa et Vicia ervilia qui sont moyennement sensibles et enfin Vicia villosa ssp. dasycarpa est la plus sensible.

Mots clés : Vesces ; écotypes ; comportement ; Ecophysiologie ; Stress hydrique ; Proline ; Sucres solubles ; Production ; Semences

Présentation (ENSA)

Version intégrale (1,51 Mb)

Page publiée le 26 janvier 2017, mise à jour le 28 janvier 2017