Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2012 → Sécurité alimentaire au Kenya et variabilité des pluies : sensibilité des récoltes de sorgho simulées par un modèle agro-climatique

Université de Bourgogne (2012)

Sécurité alimentaire au Kenya et variabilité des pluies : sensibilité des récoltes de sorgho simulées par un modèle agro-climatique

ADDE Antoine

Titre : Sécurité alimentaire au Kenya et variabilité des pluies : sensibilité des récoltes de sorgho simulées par un modèle agro-climatique

Auteur : ADDE Antoine

Université : Université de Bourgogne

Grade : Master TMEC « Transport, Mobilité, Environnement, Climat » 2012

Descriptif
Autour du thème de la sécurité alimentaire, rapporté à l’impact de la variabilité des pluies sur les rendements, la problématique motrice visera à définir le rôle joué par différentes variables climatiques et notamment les descripteurs pluviométriques intra-saisonniers, dans l’élaboration des rendements en sorgho sur le versant est du Mont Kenya. La variable agricole, les rendements potentiels en sorgho, faute de données observées sur le terrain, sera simulée grâce au modèle agro-climatique SARRAH, pour trois stations d’études décrivant trois étages altitudinaux le long d’une topo-séquence climatique. Plusieurs questions seront alors soulevées. • La répartition temporelle des pluies, indépendamment des quantités reçues, a elle un effet significatif sur le rendement potentiel final ? • Les variables climatiques autres que pluviométriques ont-elles une implication dans l’élaboration du rendement potentiel final ? • Est-ce que une variation des conditions d’altitude, d’exposition ou encore de pédologie impacte le rôle joué par les descripteurs intra-saisonniers dans l’élaboration du rendement potentiel final ? Afin de procéder à une mise en contexte du sujet, une première partie visera d’abord à comprendre dans quelle dynamique géo-climatique s’inscrit la région étudiée : le versant est du Mont Kenya. Puis, elle retracera la situation agro-écologique régionale, notamment autour des caractéristiques de la variable agricole par laquelle est abordée la vulnérabilité des populations à la variabilité climatique : le sorgho. Enfin, seront présentés les techniques, ressources et procédés analytiques utilisés pour produire et traiter les résultats. La seconde partie de ce travail sera consacrée à l’analyse des résultats. Dans une première section, il sera question de traiter les rendements potentiels obtenus à partir des données climatiques d’observation. Puis, dans un second temps, ceux obtenus à partir de données climatiques idéalisées. Enfin, une troisième section fera état des conséquences engendrées par des variations de natures pédologiques sur l’élaboration des rendements potentiels.

Version intégrale

Page publiée le 13 mai 2017