Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → Étude des caractéristiques dynamiques des lignes de grains en Afrique de l’Ouest

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) 1997

Étude des caractéristiques dynamiques des lignes de grains en Afrique de l’Ouest

Adamou, Garba

Titre : Étude des caractéristiques dynamiques des lignes de grains en Afrique de l’Ouest

Study of squall line dynamics over West Africa

Auteur : Adamou, Garba

Université : Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC).

Grade : Doctorat : Météorologie : Paris 12 : 1997

Résumé
CE TRAVAIL EST UNE CONTRIBUTION AU PROJET ETUDE DES PRECIPITATIONS PAR SATELLITE (EPSAT/SENEGAL). SON OBJECTIF EST D’ETUDIER LES CARACTERISTIQUES SPATIO-TEMPORELLES DES LIGNES DE GRAINS (LG) EN ZONE COTIERE ET LA CINEMATIQUE DES SYSTEMES CONVECTIFS ASSOCIES A CES PERTURBATIONS. DANS UN PREMIER TEMPS NOUS AVONS ETABLI UNE STATISTIQUE DES VITESSES DES LIGNES DE GRAINS AU SENEGAL SUR LA PERIODE 1980 - 1990, A PARTIR DES MESURES CONVENTIONNELLES DE STATIONS SYNOPTIQUES. CETTE ETUDE A MONTRE QUE LA VITESSE MOYENNE DES LG EST DE L’ORDRE DE 18 M.S#-#1 ; LEUR FREQUENCE EST PLUS ELEVEE EN SEPTEMBRE ET GENERALEMENT DANS UNE STATION DONNEE, CETTE FREQUENCE EST PLUS ELEVEE DE NUIT QUE DE JOUR. L’ETUDE MENEE A PARTIR D’IMAGES DU SATELLITE METEOSAT A MONTRE QUE LA VITESSE MOYENNE DE CES LIGNES DE GRAINS EST COMPRISE ENTRE 14 ET 20 M.S#-#1 AVEC UNE MOYENNE DE 17 M.S#-#1 ; IL EXISTE DEUX ZONES DE DISSIPATION SITUEES L’UNE ENTRE 0 ET 300 KM ET L’AUTRE ENTRE 800 ET 1100 KM A L’EST DE DAKAR. A PARTIR DE MOYENNES DECADAIRES D’IMAGES SATELLITAIRES, NOUS AVONS ETUDIE L’EVOLUTION DE LA CONVECTION EN ZONE SAHELIENNE ET DE LA CINEMATIQUE DES LG EN AFRIQUE DE L’OUEST. AVEC LE DEPLACEMENT MERIDIEN DE LA ZCIT, IL APPARAIT DEUX ZONES DE MINIMUM DE CONVECTION DONT LES POSITIONS COINCIDENT AVEC CELLES DES ZONES DE DISSIPATION PRECEDEMMENT TROUVEES. UN NOYAU DE MAXIMUM DE CONVECTION EST EGALEMENT MIS EN EVIDENCE SUR LES COTES GUINEENNES. ENTRE LES MOIS DE JUILLET ET SEPTEMBRE CE NOYAU SE DEPLACE VERS LE CONTINENT. LES CHAMPS DE DIVERGENCE ET DE TOURBILLON VERTICAL RELATIF DEDUITS DES ANALYSES DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN TERME (CEPMMT) CONFIRMENT LES RESULTATS OBTENUS A PARTIR DES IMAGES SATELLITAIRES. UNE ETUDE COMPOSITE DES LG A DAKAR A ETE EFFECTUEE A PARTIR DES ANALYSES DU CEPMMT. LES RESULTATS OBTENUS SONT SIGNIFICATIFS DU PHENOMENE ETUDIE.

Mots clés  : Convection (météorologie) — Afrique occidentale — Meteosat (satellites météorologiques) — Zone de convergence intertropicale

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 18 mars 2017