Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Cartographie de la salinité des sols par induction électromagnétique. Cas de la zone est du périmètre irrigué de la Mina

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2010)

Cartographie de la salinité des sols par induction électromagnétique. Cas de la zone est du périmètre irrigué de la Mina

ABDELHAFID, Youcef

Titre : Cartographie de la salinité des sols par induction électromagnétique. Cas de la zone est du périmètre irrigué de la Mina

Auteur : ABDELHAFID, Youcef

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2010

Résumé
L’application combinée de l’induction électromagnétique avec les méthodes statistiques et géostatistiques pour caractériser la variabilité spatiale de la salinité permet de réaliser des mesures rapides et non destructives avec précision et à différentes profondeurs du sol et d’en faire un suivi de l’évolution de la salinité dans le temps. L’objectif de ce travail est d’estimer la variabilité spatiale de la salinité des sols du périmètre de la Mina par induction électromagnétique. L’expérimentation est réalisée sur une superficie de 1256 ha. Les mesures électromagnétiques (1690 mesures) en mode horizontal ont été effectuées d’une façon systématique d’un pas de 80 m et géo référenciés par un GPS. Les prélèvements des échantillons (192 échantillons) ont été effectués sur deux niveaux de profondeurs 0 à 35 cm et 35 à 70 cm. Les résultats obtenus indiquent une forte variabilité spatiale de la conductivité électrique de la pâte saturée (CEps) qui varie entre 0,52 et 41,7dS/m dans les deux couches de sol. Une corrélation très hautement significative entre la CEps et les mesures de l’EM38 en mode horizontal. Les cartes d’isovaleurs de la CEps estimée par le krigeage ordinaire des deux niveaux de profondeur ont monté que dans la zone d’étude, la superficie des sols salés (CEps> 4dS/m) représente 30 % dans les horizons de surface et 43% dans les horizons de subsurface. Les cartes de la CEps estimée sur l’ensemble des mesures par l’équation de la régression simple (régression krigeage) dans les deux couches ont montré une forte variabilité spatiale de la CEps au nord de la zone. Les sols salés occupent une superficie de 19% dans les horizons de surface et 30% dans les horizons de subsurface. Les cartes de la CEps estimée par le cokrigeage ont monté une augmentation de 9% de la superficie de la classe des sols salins (4dS/m< CEps<8 dS/m) des horizons de subsurface par rapport à celles établie par le krigeage ordinaire et une réduction de 3% de sa superficie dans les horizons de surface. La corrélation très hautement significatives entre les valeurs estimées et les valeurs mesurées de la CEps montre la bonne estimation de la CEps par la régression krigeage.

Mots clés : Salinisation ; Conductivité électrique ; EM38 ; Conductivité électromagnétique ; Variogramme ; Krigeage ordinaire ; Régression krigeage ; Cokrigeage ; Périmètre de la Mina

Présentation (ENSA)

Version intégrale (1,87 Mb)

Page publiée le 7 février 2017