Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2014 → Etude de la diversité génétique de Botrytis cinerea Pers. Fr. agent de la pourriture grise de la vigne

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2014)

Etude de la diversité génétique de Botrytis cinerea Pers. Fr. agent de la pourriture grise de la vigne

ALEM ETSOURI, Meriem

Titre : Etude de la diversité génétique de Botrytis cinerea Pers. Fr. agent de la pourriture grise de la vigne

Auteur : ALEM ETSOURI, Meriem

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2014

Résumé
Botrytis cinerea dont le téléomorphe est Botryotinia fuckeliana est un champignon des plus polyphages et ubiquistes, il est l’agent de la pourriture grise de la vigne et de centaines d’autres espèces végétales. Il provoque des pertes correspondant à 20% des récoltes mondiales des cultures sensibles et dont le coût a été estimé à plus de 100 milliards d’euros par an. Botrytis cinerea est doté d’une importante variabilité génétique et phénotypique qui s’expriment notamment par sa morphologie sur milieu de culture, son agressivité et sa réponse aux fongicides. La première partie de ce travail, qui constituait une caractérisation phénotypique de nos isolats a révélé une grande variabilité au sein de la collection. La description des morphotypes a permis de distinguer 36 individus du types sclérotiens alors que seulement 5 étaient du type mycélien. Le test de pathogénicité a montré une majorité d’isolats virulents (38/41) avec des degrés de virulences très variables (compris entre 0,25 et 3,75). Quant à la réponse de nos isolats au traitement par le Fenhexamide, elle était graduelle entre la sensibilité et la résistance, certains isolats (11/41) ont montré une sensibilité réduite (CI50 comprise entre 0,07 et 0,1) et 2 isolats/41 se sont montrés résistants avec des degrés de résistance de 11,4 (BCV07) et 13,6 (BCV29). Ces isolats seraient probablement du phénotype HydR3 modéré. Mais aucun isolat fortement résistant au Fenhexamide n’a été retrouvé. La seconde partie est une caractérisation génétique de la collection par la détection des éléments transposables par PCR. Celle-ci a révélé la présence de 16 isolats du type Boty et de 25 isolats type Vacuma. Aucun isolat du type Transposa ou Flipper n’a été retrouvé.

Mots clés : Botrytis cinerea – Pourriture grise – Diversité génétique – diversité phénotypique – Vigne.

Présentation (ENSA)

Version intégrale (4,26 Mb)

Page publiée le 1er février 2017, mise à jour le 15 janvier 2018