Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2009 → La contribution des investissements directs étrangers à la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne

Université Tunis El Manar (2009)

La contribution des investissements directs étrangers à la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne

Lahimer, Noomen

Titre : La contribution des investissements directs étrangers à la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne

The Contribution of foreign direct investment in poverty reduction in sub-saharan Africa

Auteur : Lahimer, Noomen

Université de soutenance : Université Tunis El Manar / co-tutelle Université Paris-Dauphine

Grade : Docteur en Sciences Economiques 2009

Résumé
Ce travail analyse les effets des IDE sur la réduction de la pauvreté en Afrique Subsaharienne entre 1990 et 2005. Nous décomposons les effets des IDE sur la pauvreté en deux mécanismes : institutionnel et économique. Premièrement, l’étude du mécanisme institutionnel par une analyse en composante principale, montre que les IDE manufacturiers sont positivement corrélés avec les dimensions du développement, du climat d’investissement et de la réduction de la pauvreté. Deuxièmement, l’analyse des effets économiques des IDE sur la réduction de la pauvreté se scinde en deux volets. D’une part, les firmes multinationales peuvent soit évincer soit stimuler les firmes locales. L’application de la méthode d’estimation GMM d’Arenallo et Bond (1991) sur un panel de pays de la sous-région montre que les IDE exercent des effets d’éviction sur les investissements locaux. D’autre part, les IDE affectent la pauvreté absolue à travers leurs effets sur la croissance et sur les inégalités. En utilisant les techniques d’estimation en équations simultanées sur des données de panel nous trouvons que les IDE dans les industries extractives favorisent la croissance mais augmentent les inégalités. Par conséquent, l’augmentation de ces IDE serait suivie par une augmentation du taux de la pauvreté absolue. Ainsi, la réduction de la pauvreté dans ces pays doit se baser principalement sur des processus de distribution

Présentation

Version intégrale (2,61 Mb)

Page publiée le 4 février 2017, mise à jour le 28 novembre 2019