Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Amélioration par transformation génétique de l’enracinement de 6 variétés d’olivier récalcitrantes au bouturage

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2009)

Amélioration par transformation génétique de l’enracinement de 6 variétés d’olivier récalcitrantes au bouturage

HADDAD, Benalia

Titre : Amélioration par transformation génétique de l’enracinement de 6 variétés d’olivier récalcitrantes au bouturage

Auteur : HADDAD, Benalia

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2009

Résumé
L’olivier occupe une place trés importante dans l’économie agricole nationale. Cependant, son développement reste confronté aux problèmes de production de plants de qualité. La multiplication commerciale de l’olivier dans le monde, et plus particulièrement en région méditerranéenne est faite essentiellement par bouturage semi-ligneux sous mist-system. Néanmoins, la capacité rhizogène reste le caractère qui fait preuve d’une variabilité élevée chez l’olivier. L’objectif de ce travail, consiste à étudier l’efficacité de la forme d’hormone ainsi que les deux souches d’Agrobacterium. rhizogenes de référence (souche A4 et K47) sur l’induction d’une rhizogénèse en serre sous mist-systeme sur des boutures semi-ligneuses de 6 variétés algériennes d’olivier : Chemlal, Zeltani, Bouichret, Akerma, Boukaila et Aberkane reconnues difficiles à bouturer. Pour ce faire, des boutures ont été utilisées selon leur position sur le rameau : boutures apicales, médianes et basales. Les résultats obtenus montrent que pour les hormones, c’est le traitement 3000 ppm associé aux boutures basales qui donne les meilleurs pourcentages d’enracinement 21,11 % Concernant l’Agrobacterium rhizogenes c’est l’association de la souche A4 suractivée avec 10 µM d’acétosyringone par boutures médianes qui offre les meilleures possibilités d’enracinement. La comparaison du meilleur traitement hormonal avec le meilleur traitement à l’ Agrobacterium rhizogenes A4 montre que ce dernier présente un avantage considérable avec une amélioration de l’enracinement de l’ordre de 200 % par rapport au traitement hormonal. Ce résultat est confirmé pour les 6 variétés étudiées dans ce travail et qui ont toutes manifesté une amélioration considérable de l’enracinement.

Mots clés : Olivier ; Amélioration Génétique ; Bouturage ; Espèce ; Agrobacterium ; Algérie

Présentation (ENSA)

Version intégrale (2,53 Mb)

Page publiée le 28 février 2017