Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Essai de mise au point pour l’ovin d’un bloc multinutritionnel à base de rebuts de datte. Effet sur la valeur alimentaire d’une paille de blé

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2007)

Essai de mise au point pour l’ovin d’un bloc multinutritionnel à base de rebuts de datte. Effet sur la valeur alimentaire d’une paille de blé

HADJSMAIL, Brahim

Titre : Essai de mise au point pour l’ovin d’un bloc multinutritionnel à base de rebuts de datte. Effet sur la valeur alimentaire d’une paille de blé

Auteur : HADJSMAIL, Brahim

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2007

Résumé
Les rebuts de datte, coproduits de palmier dattier sont disponibles en Algérie en quantité importante (120 000 tonnes/an) et sont peu utilisés en alimentation animale. Ce travail décrit la fabrication de blocs multinutritionnels (BMN) à base de rebuts de datte et d’urée. Ils sont testés sur la base de leur qualité physique (dureté, densité et tenu) et de leur pouvoir de complémentation d’une paille de blé chez l’ovin comparativement à un lot complémenté avec 250g de concentré (L 250). La composition de base des blocs est : rebuts de datte (65 à 35%), ciment (15%), urée (10%), son (15 à 30%), condiment minéral vitaminé (8%), chlorure de sodium (2%). Six formules de BMN ont été testés dont une a été retenue pour l’ensemble du travail : 65% de datte, 0% de son. Sa digestibilité calculée est de 77%. Les résultats de qualités physiques montrent une dureté faible (2 kg/cm2) tout comme la densité (2.5 kg/cm3) mais une tenue satisfaisante. Testés sur des moutons, le bloc s’est révélé très appétible : la quantité ingérée est de 423g par jour et par animal. La complémentation d’une paille de blé avec le BMN a permis une ingestion de paille de 68.0 g/kg p0.75 (contre 69.0 g pour L250) et d’établir la digestibilité de la, MO de la ration totale à 54 contre 55% pour L250. La digestibilité des matières azotées totales est logiquement plus élevée pour BMN : 70.0 contre 49.0 Tout comme la rétention azoté (11g d’azote contre 6g). En revanche, le niveau alimentaire est comparable : 1.72 contre 1.78 ; mais le gain moyen quotidien obtenu (215g/j) est meilleur que pour L250 (125g/j) probablement à cause d’un meilleur approvisionnement en azote permis par BMN. Sous réserve de la validation de ce dernier résultat, le BMN semble être un excellent complément des pailles de céréale pour des ovins en croissance modérée notamment des agnelles.

Mots clés : Blocs alimentaires ; déchets de datte ; urée ; paille ; ovins.

Présentation (ENSA)

Version intégrale (0,64 Mb)

Page publiée le 4 avril 2017