Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Implication de la vulgarisation agricole institutionnelle dans les modalités de production laitière et dans l’aide à la prise de décision des éleveurs. Cas de la circonscription de Birtouta (Wilaya d’Alger)

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2009)

Implication de la vulgarisation agricole institutionnelle dans les modalités de production laitière et dans l’aide à la prise de décision des éleveurs. Cas de la circonscription de Birtouta (Wilaya d’Alger)

HIMEUR, Zakia

Titre : Implication de la vulgarisation agricole institutionnelle dans les modalités de production laitière et dans l’aide à la prise de décision des éleveurs. Cas de la circonscription de Birtouta (Wilaya d’Alger)

Auteur : HIMEUR, Zakia

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2009

Résumé
Cette étude a pour objectif de rechercher le degré de l’implication des programmes de la vulgarisation agricole initié par le vulgarisateur pour l’amélioration des pratiques des éleveurs dans la zone de Birtouta, dans l’aide à la prise de décision, d’identifier les sources du savoir-faire détenu par les éleveurs et de mettre en évidence le taux d’intervention des circuits formels et informels dans le processus de la vulgarisation agricole. Elle s’intéresse aussi à la qualité de la relation vulgarisateur- éleveur, de l’approche utilisée par les vulgarisateurs, de leur formation et du contexte à l’intérieur duquel s’exerce la vulgarisation. La méthode de recherche est l’enquête auprès de 26 exploitations agricoles sur des faits en utilisant la technique du questionnaire. Les résultats montrent que les circuits informels de la vulgarisation agricole ont prouvé leur efficacité, notamment le père qui occupe la première place dans l’aide à la prise de décision et confirme la transmission de l’activité d’élevage bovin du père au fils ; il s’agit d’un héritage familial. Les décisions stratégiques qui engagent l’avenir de l’exploitation pour une période relativement longue, comme le changement du système de production, ne sont prises que par l’éleveur chef de l’exploitation ou par l’éleveur aidé par sa famille. Dans la prise des décisions tactiques périodiques (la vente des produits et l’information sur les programmes de subvention de campagne), les éleveurs sont fortement et sensiblement aidés par les conseillers. Ainsi, la vulgarisation formelle à travers le vulgarisateur et la vulgarisation informelle par le biais des conseillers commerciaux prennent part et contribuent d’une manière imparable.
Ce travail met aussi en évidence l’absence totale sur le terrain des structures publiques chargées de la vulgarisation agricole. Dans les décisions tactiques quasi quotidiennes qui sont prises au fur et à mesure du déroulement du processus de production (pratiques d’élevage), le vulgarisateur du bureau local censé jouer un rôle prépondérant est concrètement absent étant donné que le vétérinaire praticien, le père et le vétérinaire officiel appuient les éleveurs et participent efficacement dans la prise de décision.

Mots clés : Vulgarisation agricole ; Modalités de production laitière ; Eleveurs ;Prise de décision ; Vulgarisateur ; Programme de vulgarisation

Présentation (ENSA)

Version intégrale (1,48 Mb)

Page publiée le 13 février 2017