Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Caractérisation des rhizobia de quelques acacias d’Algérie en vue de la production d’inoculum pour la bactérisation des acacias en pépinières

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2009)

Caractérisation des rhizobia de quelques acacias d’Algérie en vue de la production d’inoculum pour la bactérisation des acacias en pépinières

LEBBIDA, Fahima

Titre : Caractérisation des rhizobia de quelques acacias d’Algérie en vue de la production d’inoculum pour la bactérisation des acacias en pépinières

Auteur : LEBBIDA, Fahima

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Biotechnologies Végétales 2009

Résumé
Une étude portant sur la symbiose à Rhizobia chez six espèces d’acacias indigènes (A. ehrenbergiana, A. nilotica et A. tortilis) et introduites (A. saligna, A. melanoxylon et A. longifolia) au niveau de douze pépinières du nord et du sud du pays indique que celles-ci sont toujours nodulées et fixatrices d’azote. La caractérisation symbiotique et microbiologique qui a porté sur 46 souches associées aux différentes espèces d’acacias indique que les espèces autochtones sont nodulés exclusivement par des Rhizobia à croissance rapide tandis que les espèces introduites sont nodulées essentiellement par des Rhizobia à croissance lente au niveau des pépinières du nord et des Rhizobia à croissance rapide au niveau des pépinières du sud.. La caractérisation génotypique des souches associées par PCR-RFLP et séquençage du gène de l’ARN 16s nous as permis d’établir que la nodulation des acacias pris en considération est assurée par des rhizobia appartenant aux genres et espèces : Sinorhizobium meliloti, Rhizobium gallicum, Mesorhizobium loti et Bradyrhizobium japonicum. Des tests d’inoculation de germinations des différentes espèces d’acacias par quatre souches de rhizobia performantes menées ex-situ en pots indiquent que l’apport de rhizobia se traduit toujours par une augmentation du taux de nodulation et de l’activité fixatrice d’azote des plantules des six espèces d’acacias prises en considération. Ce résultat indique qu’il est possible et intéressant de développer des inoculants destinés à la bactérisation de ces espèces en pépinière afin de profiter pleinement de leur potentiel de fixation d’azote après transfert sur les aires de plantation.

Mots clés : Acacias ; Pepinieres ; Symbiose ; Rhizobia Associes ; Diversite ; Inoculation

Présentation (ENSA)

Version intégrale (1,59 Mb)

Page publiée le 13 février 2017