Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Utilisation de quelques biopesticides sur le criquet migrateur Locusta migratoria (Linné, 1758) (Oedipodinae, Acrididae)

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2009)

Utilisation de quelques biopesticides sur le criquet migrateur Locusta migratoria (Linné, 1758) (Oedipodinae, Acrididae)

OUTTAR, Fahima

Titre : Utilisation de quelques biopesticides sur le criquet migrateur Locusta migratoria (Linné, 1758) (Oedipodinae, Acrididae)

Auteur : OUTTAR, Fahima

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2009

Résumé
Notre travail est basé sur l’utilisation de trois biopesticides, Metarhizium anisopliae var acridum, le Triflumuron (T.F.M.) et le henné Lawsonia inermis sur les larves L5 et les imagos mâles et femelles de Locusta migratoria. Pour cela, nous avons testé leur effet sur la morphologie et la mortalité, l’évolution pondérale, le développement et l’activité alimentaire des larves L5, ainsi que leur action sur la reproduction des adultes et sur l’évolution pondérale des imagos mâles et femelles. Enfin, nous avons testé l’effet de ces trois biopesticides sur les protéines hémolymphatiques des larves L5, au plan quantitative et qualitative. Les résultats obtenus nous montrent que les trois biopesticides ont entrainé des déformations morphologiques et une mortalité totale de 100% chez les larves L5, même aussi qu’ils ne permettent pas le passage du stade L5 au stade imago chez les insectes traités. On constate aussi que les trois biopesticides appliqués par les deux modes de pénétration ont provoqué une diminution de la croissance pondérale des imagos des deux sexes sauf le henné par contact qui n’a aucun effet sur le pois des femelles. Cependant ils n’ont aucun effet sur le poids des L5 sauf le M. anisopliae appliqué par ingestion qui diminue leur poids. On peut noter aussi que ces trois produits appliqués par le mode contact ont provoqué une diminution de la prise de nourriture des L5, mais n’ont pas un effet sur la consommation des L5 par le mode ingestion. Enfin on peut remarquer aussi que les trois biopesticides appliqués avec les deux modes de pénétration ont provoqué une perturbation du comportement reproductif et aussi des altérations au niveau de la protéinémie de Locusta migratoria

Mots clés : Locusta migratoria ; Metarhizium anisopliae var acridum ; Le Triflumuron ; Lawsonia inermis ; Morphologie ; Mortalité ; Evolution pondérale ; Développement ; Activité alimentaire ; Reproduction ; Proteines hémolymphatiques

Présentation (ENSA)

Version intégrale (3,64 Mb)

Page publiée le 23 février 2017