Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Recherche de marqueurs de la spécialisation parasitaire de Pyrenophora tritici-repentis (Died.) Drechs., agent de la tache bronzée sur blé dur (Triticum durum Desf.) et blé tendre (Triticum aestivum L.).

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2009)

Recherche de marqueurs de la spécialisation parasitaire de Pyrenophora tritici-repentis (Died.) Drechs., agent de la tache bronzée sur blé dur (Triticum durum Desf.) et blé tendre (Triticum aestivum L.).

TIZIOUALOU, Ghazia

Titre : Recherche de marqueurs de la spécialisation parasitaire de Pyrenophora tritici-repentis (Died.) Drechs., agent de la tache bronzée sur blé dur (Triticum durum Desf.) et blé tendre (Triticum aestivum L.).

Auteur : TIZIOUALOU, Ghazia

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques 2009

Résumé
Pyrenophora tritici-repentis est l’agent causal de la maladie de la tache bronzée du blé, une maladie d’une grande importance économique. Le présent travail se propose d’étudier les marqueurs de la spécialisation parasitaire de P. tritici-repentis sur blé dur et blé tendre ; pour cela nous avons étudié la variabilité morphologique et culturale de 13 isolats collectés de différentes régions de l’Algérie ; déterminé leur race sur une gamme d’hôte différentielle ; étudier la spécialisation pathogénique sur des variétés locales ; ainsi que l’effet des filtrat de culture des deux types d’isolats virulents sur les variétés sensibles de blé dur et blé tendre. Les caractères culturaux n’ont pas révélé une variabilité qui différencie les isolats obtenus de blé dur de celles obtenus de blé tendre. Par contre, La croissance mycélienne journalière et la taille des conidies obtenue sur feuilles vertes de blé, semblent être des marqueurs de la spécialisation de P.tritici-repentis sur blé dur et blé tendre, du fait qu’ils nous ont permis de différencier les deux types d’isolats. L’agressivité et la virulence des isolats, sur la gamme différentielle, semblent aussi être un marqueur de cette spécialisation puisque nous constatons que les isolats de blé dur sont plus virulents que les isolats de blé tendre. Par ailleurs, il n’existe pas de spécialisation pathogénique sur les deux espèces de blé, du fait que toutes les deux ont présenté une sensibilité aux deux types d’isolats, et une même sévérité de maladie. Le dernier test sur les filtrats de cultures, nous montre que la période d’apparition des symptômes, après infiltration des filtrats de cultures bruts, peut être un marqueur de la spécialisation parasitaire du P.tritici-repentis sur les deux espèces de blé. Contrairement aux types des symptômes apparus, qui n’ont révélé aucune différence entre les deux types d’isolats du fait qu’ils peuvent reproduire les symptômes de la maladie chez l’espèce de blé tendre comme chez le blé dur, et inversement ; seulement le blé dur semble être plus sensible à ces derniers que le blé tendre.

Mots clés : Pyrenophora tritici-repentis ; Spécialisation parasitaire ; Spécificité ; Marqueurs ; Espèces ; Blé dur ; Blé tendre ; Filtrat de culture ; Gamme d’hôte différentielle ; Race.

Présentation (ENSA)

Version intégrale (2,39 Mb)

Page publiée le 18 février 2017