Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Nigeria → Vulnérabilité des sols a l’érosion dans la région du Centre Nord du Burkina Faso : approche par télédétection et SIG (Système d’Information Géographique)

Centre Régional de Formation aux Techniques des Levés Aérospatiaux (RECTAS) 2009

Vulnérabilité des sols a l’érosion dans la région du Centre Nord du Burkina Faso : approche par télédétection et SIG (Système d’Information Géographique)

KABRE Mamadou

Titre : Vulnérabilité des sols a l’érosion dans la région du Centre Nord du Burkina Faso : approche par télédétection et SIG (Système d’Information Géographique)

Auteur : KABRE Mamadou

Etablissement de soutenance : Centre Régional de Formation aux Techniques des Levés Aérospatiaux (RECTAS)

Grade : Diplôme d’études supérieures spécialisées en production et gestion de l’information géographique 2009

Résumé
L’érosion hydrique est un problème majeur au Burkina Faso, elle résulte de l’intensification agricole, des variations climatiques, de l’usage et de la nature des sols. L’étude du risque d’érosion nécessite la compréhension des facteurs qui l’influencent. Aussi permet-elle une prise de décision convenable concernant la gestion et la restauration des sols. Plusieurs études concernant l’érosion au Burkina ont été effectuées, mais très peu ont concerné les petites échelles comme les provinces et les régions, aussi les techniques de la géomatique ont été très peu associées. Cette étude vise à développer une méthode facilement accessible, basée sur l’intégration des images satellitales (ETM+, TM, ASTER), de données cartographiques (limites administratives, couches pédologiques) et de données statistiques (pluviométrie) dans un Système d’Information Géographique (SIG) pour l’identification et la cartographie des sols vulnérables à l’érosion. La méthodologie utilisée a consisté à retenir et à étudier d’abord les paramètres des facteurs pertinents influençant le phénomène (l’érosivité de la pluie, l’indice topographique, l’indice de brillance du sol et l’érodibilité des sols). Ensuite après une codification individuelle des paramètres des différents facteurs ceux-ci ont été croisés sous le logiciel ArcView GIS 3.2a selon un modèle de vulnérabilité des sols réalisé à partir des modèles de Dumas, P. (2004) et de celui de Elbouqdaoui, K. (2006). Le modèle conçu est constitué d’un arbre de décision et d’un tableau à double entrée. Il permet d’abord le croisement de trois facteurs (pédologique, topographique, état de surface) dans l’arbre de décision et cela abouti à la réalisation de la carte de l’aléa érosif constituer de quatre classes. Ce produit est ensuite croisé avec le facteur érosivité des pluies dans le tableau à double entrée pour déterminer les niveaux de vulnérabilité des sols. Les résultats ont permis de localiser cinq classes de vulnérabilités des sols à l’érosion (très faible, faible, moyenne, forte et très forte).

Mots Clés : Burkina Faso ; Centre nord, érosion ; télédétection ; système d’information géographique.

Mémoire on Line

Page publiée le 22 avril 2017