Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Quel avenir pour la filière viande bovine au Sénégal ? Etude du circuit long de la filière, de Tambacounda jusqu’à Dakar

ISTOM Cergy (2006)

Quel avenir pour la filière viande bovine au Sénégal ? Etude du circuit long de la filière, de Tambacounda jusqu’à Dakar

DUVERGÉ Anne

Titre : Quel avenir pour la filière viande bovine au Sénégal ? Etude du circuit long de la filière, de Tambacounda jusqu’à Dakar

Auteur : DUVERGÉ Anne

Etablissement de soutenance : ISTOM Cergy

Grade : Ingénieur en agro-développement international 2006

Introduction
Les systèmes de productions du Sahel sont ceux qui présentent les coûts de production les plus faibles au monde. Pourtant, la viande présente sur les marchés reste chère et inaccessible de façon régulière pour la majorité des ménages sénégalais. Les filières animales restent dominées par le secteur informel, la multiplicité des acteurs et de leurs rôles. De plus, à cette complexité, s’ajoute dans un contexte de libéralisation des échanges, la concurrence de l’arrivée du bétail malien et mauritanien et de la viande congelée sur les marchés de bétail et de consommation. Enfin, le manque de données fiables sur l’organisation de l’ensemble de la filière viande bovine rend difficile l’intervention des pouvoirs publics et des différentes projets de développement. _ Face à cette problématique, une analyse approfondie et complète semble indispensable pour une réaction nécessaire et rapide de la filière locale afin de rester viable et compétitive. cette étude a ainsi été réalisé dans ce but, afin de comprendre l’organisation de l’ensemble de filière et d’établir l’état actuel du secteur de la viande bovine au Sénégal pour être capable de proposer des solutions permettant de l’optimiser et d’assurer sa viabilité et sa pérennité. Elle s’appuie sur le circuit long du bassin d’élevage de Tambacounda jusqu’à Dakar. _ La première partie replacera l’étude dans son contexte national et régional afin de peser l’importance des productions pour l’Afrique de l’Ouest et l’orientation du secteur bovin viande au Sénégal par rapport à la demande et aux contraintes spécifiques du pays. _ La méthodologie utilisée pour arriver aux résultats de ce mémoire sera abordée en seconde partie. Elle détaillera en particulier les objectifs attendus, le cadre d’analyse de l’étude et les méthodes de travail choisies pendant la phase terrain du stage. _ En troisième partie, nous étudierons la structure même de la filière viande bovine. En premier lieu nous délimiterons notre champ d’étude de façon quantitative et qualitative afin d’aboutir à une représentation graphique et chiffrée de la filière nationale. Les différents acteurs seront de plus identifiés par rapport à leur organisation, leurs rôles et leurs relations ; ceci à chaque niveau de la filière. L’importance économique de la filière sera en outre évaluée à travers la structure des prix et les comptes des différents agents. En dernier lieu, l’étude de l’organisation de la filière passera aussi par l’impact des différentes politiques et structures d’accompagnement de celle-ci. _ Enfin, la dernière partie de notre mémoire proposera des solutions d’intervention pour préserver l’avenir de la filière viande bovine. Les points positifs et négatifs de la filière et de son environnement seront en premier lieu dégagés afin d’évaluer des perspectives d’actions possibles et formuler des propositions concrètes d’intervention.

Version intégrale

Page publiée le 30 mars 2017