Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Niger → Evaluation de la vulnérabilité et de l’adaptation du système de l’élevage des petits ruminants face au changement climatique cas du département de Say-Région de Tillabéry – Niger

Centre Régional AGRHYMET (2012)

Evaluation de la vulnérabilité et de l’adaptation du système de l’élevage des petits ruminants face au changement climatique cas du département de Say-Région de Tillabéry – Niger

Hassan Hinsa Ramatou

Titre : Evaluation de la vulnérabilité et de l’adaptation du système de l’élevage des petits ruminants face au changement climatique cas du département de Say-Région de Tillabéry – Niger

Auteur : Hassan Hinsa Ramatou

Etablissement de soutenance : Centre Régional AGRHYMET

Grade : Mastère en Changement Climatique et Développement Durable 2012

Résumé
La vulnérabilité des communautés rurales et leurs systèmes de production face aux effets néfastes du Changement Climatique et l’insuffisance de capacités d’intervention des décideurs pour y faire face constituent une contrainte majeure pour les pays en développement. Ainsi le Niger n’échappe à cette réalité, d’ou l’initiative d’une étude sur la vulnérabilité et l’adaptation de l’élevage des petits ruminants face au Changement Climatique. L’étude a pour objectif global l’évaluation de la vulnérabilité et des capacités d’adaptation des éleveurs de petits ruminants face au Changement Climatique. Pour atteindre cet objectif, l’approche méthodologique matrices des risques climatiques a été choisie mise au point par la Banque mondiale. Cette approche se base sur deux notions à savoir les impacts et des stratégies d’adaptation face au Changement Climatique. Ainsi l’enquête dirigé vers les agro-éleveurs et pasteurs à l’aide d’un guide d’entretien structuré a porté sur le département de Say à travers ses quatre communes : Say, Guéladio, Tamou, et Torodi pour un effectif de 127 personnes enquêtées dont 70 interviewés individuellement et 57 interrogé en focus groupe choisi de manière homogène dans les différents quartiers et villages constitutifs des communes considérées suivant le critère d’âge (l’enquêté doit avoir dépassé la cinquante d’âge). Quatre(4) risques climatiques, facteurs de vulnérabilité ont été mis en évidence dans le département : l’augmentation des températures, le raccourcissement de la durée de la saison pluie, les sécheresses répétitives et les vents de poussières, tous d’occurrence élevée. Ces risques impactent de manière considérable quatre éléments du système de l’élevage que sont les ressources naturelles utilisées par le bétail, la santé animale, l’économie des ménages et l’organisation des communautés agro-éleveurs et pasteurs. Pour y faire face les éleveurs adoptent plusieurs types de stratégies selon les potentialités disponibles et leurs moyens d’existences. Les capacités d’adaptation estimée sur le Diagramme de VENN et les stratégies priorisées traduisent le niveau de vulnérabilité de l’élevage surtout pour la santé animale face au risque hausse des températures. Ainsi, il est urgent d’intervenir pour protéger et d’améliorer le bien être des éleveurs en renforçant leurs capacités, et en augmentant leur dotation en capital.

Mots clés : risques climatiques, Changement Climatique, impacts, stratégies d’adaptation vulnérabilité.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 24 février 2017