Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2017 → Réponses physiologiques de trois variétés de pastèque (Citrullus lanatus L.) Arriba, Crimson Sweet et Locale de Kairouan à une contrainte saline

Editions Universitaires Européennes (2017)

Réponses physiologiques de trois variétés de pastèque (Citrullus lanatus L.) Arriba, Crimson Sweet et Locale de Kairouan à une contrainte saline

Hend Askri

Titre : Réponses physiologiques de trois variétés de pastèque (Citrullus lanatus L.) Arriba, Crimson Sweet et Locale de Kairouan à une contrainte saline

Auteur (s)  : Hend Askri
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 11.01.2017
Pages : 104

Présentation
Dans le monde, la salinité affecte soit 7 % de la superficie totale de la terre. Parmi les 1,5 billions de terres cultivées, 5 % sont affectées par le sel soit 77 millions d’ha.En Tunisie, les superficies affectées par les sels couvrent environ 1,5 millions d’hectares soit environ 10 % de la superficie globale du pays. On les rencontre dans l’ensemble du pays mais c’est surtout dans le centre et le sud que l’aridité du climat cause leur prolifération. La pastèque, moyennement sensible au sel, occupe la troisième place parmi les cultures maraîchères en Tunisie. Les études sur les maladies cryptogamiques de l’espèce sont nombreuses ; néanmoins sa réponse vis-à-vis de la contrainte saline reste peu connue. Le présent travail de recherche propose de caractériser la réponse au stress salin de trois variétés de pastèque Citrullus lanatus L. (Arriba, Crimson Sweet et Locale de Kairouan) aux stades germination et jeunes plants. Des traitements salins (0, 50, 100, 150 et 200 mM NaCl) ont été appliqués sur les trois variétés au stade et jeunes plantules. Les paramètres analysés ont concerné la germination, la croissance, l’état hydrique de plantes et la nutrition minérale.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 49,90 en 2017)

Page publiée le 8 mars 2017, mise à jour le 13 janvier 2018