Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2011 → Evaluation à mi-parcours du programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales (ACEFA) - Quels effets du financement et du conseil sur les groupements de producteurs et leurs membres ? (Région Nord. Cameroun)

Institut Polytechnique Saint Louis (IPSL) 2011

Evaluation à mi-parcours du programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales (ACEFA) - Quels effets du financement et du conseil sur les groupements de producteurs et leurs membres ? (Région Nord. Cameroun)

RACLE, Milène

Titre : Evaluation à mi-parcours du programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales (ACEFA) - Quels effets du financement et du conseil sur les groupements de producteurs et leurs membres ? (Région Nord. Cameroun)

Auteur : RACLE, Milène

Etablissement de soutenance : Institut Polytechnique Saint Louis (IPSL)

Grade : Ingénieur ISTOM 2011

Résumé
Le programme ACEFA est présent dans cinq régions du Cameroun depuis la fin de l’année 2009. Il a pour objectif premier un accroissement des revenus des exploitations familiales agropastorales (EFA) à travers le déploiement de deux composantes : un dispositif d’appui-conseil et un dispositif de financement des projets productifs des groupements de producteurs. Le programme achèvera sa première phase (phase pilote) en 2012. Une évaluation interne à mi-parcours a été réalisée afin d’évaluer et de décrire les premiers effets sur les organisations de producteurs et EFA bénéficiaires en termes de performances économiques et de résultats opérationnels. Face aux contraintes et enjeux de la zone, quelles sont les possibilités qu’offre ACEFA à travers de conseil et de financement ? Le cadre de l’étude est celui de la région Nord, qui présente une particularité intéressante : 70% des projets financés par ACEFA sont des tractions bovines. La traction animale est au coeur des stratégies paysannes de la zone. La construction de magasins de stockage pour l’oignon présente un intérêt florissant étant donnée la valeur ajoutée très importante que cette spéculation peut offrir au producteur s’il est capable de la stocker

Mots clés : AGROPASTORALISME / CAMEROUN / CONSEIL / EVALUATION / FINANCEMENT / GROUPEMENT DE PRODUCTEURS / TRACTION ANIMALE

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 13 avril 2017, mise à jour le 29 septembre 2019