Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Niger → 2010 → Contribution à l’amélioration des connaissances sur la variabilité climatique & détermination des crues de référence dans la vallée du fleuve Sénégal en Mauritanie

Centre Régional AGRHYMET (2010)

Contribution à l’amélioration des connaissances sur la variabilité climatique & détermination des crues de référence dans la vallée du fleuve Sénégal en Mauritanie

Dia Amadou Oumar

Titre : Contribution à l’amélioration des connaissances sur la variabilité climatique & détermination des crues de référence dans la vallée du fleuve Sénégal en Mauritanie

Auteur : Dia Amadou Oumar

Etablissement de soutenance : Centre Régional AGRHYMET

Grade : Mastère en gestion intégrée des ressources en eau 2010

Résumé
Cette étude a porté sur la partie sud de la Mauritanie, une région ayant subi dès les années 1970 une sécheresse caractérisée par une persistance d’années sèches. Sept stations pluviométriques contenant moins de lacunes, ont été prises en compte dans cette étude. La période d’observation (1950-2007) a permis de bien caractériser les différentes périodes de la variabilité climatique dans la région et également de mener une analyse comparative à l’échelle de la région. L’utilisation de l’indice pluviométrique standardisé (IPS), conjuguée aux tests de détection de rupture confirment les phases humide (1950-1969) et sèche (1970 – 1990) suivies d’une alternance entre année humide et sèche jusqu’à la fin de la période d’observation considérée. La baisse pluviométrique de la période 1970-2007 par rapport à celle de 1950-1969 est 33,5%. De même, les cartes des isohyètes confirment le glissement nord - sud en considérant les périodes 1970-1989 et 1990-2007 par rapport à la période de référence 1950 – 1969. En revanche, les isohyètes de la période 1990 – 2007 ont connu un glissement Sud-nord par rapport à celles de 1970-1989. Le début et la fin des saisons sèches et humides de la période 1950-1993 se caractérisent globalement par une baisse de la pluie moyenne journalière entre année humide et année sèche. Par contre, cette baisse n’est pas très significative aussi bien en début, qu’en fin de saison de pluie après 1993. Cette variabilité s’est également manifestée par un changement dans la fréquence des pluies. La période 1980 2007(28 ans d’observations) reste plus sensible que celle de 1950-1979 (30 ans d’observations) du point de vue changement dans la fréquence des pluies extrêmes. Ceci traduit la présence des inondations de plus en plus fréquentes dans nos régions sahéliennes. Les températures moyennes, minimales et maximales ont globalement subi une tendance à la hausse. Par ailleurs, l’évaluation des méthodes de prédétermination des crues a abouti au choix de la méthode Socose (modèle pluie-débit), intégré dans l’interface du logiciel Hydrolab. La valeur maximale de crue centennale (263 m3/s) a été observée au niveau du sous bassin de Boudama au Gorgol et la minimale (51 m3/s) pour le sous bassin de Mbagde dans la région de guidimakh

Mots clés : Mauritanie, Fleuve Sénégal, variabilité climatique, crue, inondations

Présentation (AGRHYMET)

Page publiée le 13 mars 2017