Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2009 → Les enjeux d’un programme d’aménagement de bas-fonds rizicoles au Burkina-Faso pour l’amélioration de la sécurité alimentaire

Institut Polytechnique Saint Louis (IPSL) 2009

Les enjeux d’un programme d’aménagement de bas-fonds rizicoles au Burkina-Faso pour l’amélioration de la sécurité alimentaire

PETITOT, Sarah

Titre : Les enjeux d’un programme d’aménagement de bas-fonds rizicoles au Burkina-Faso pour l’amélioration de la sécurité alimentaire

Auteur : PETITOT, Sarah

Etablissement de soutenance : Institut Polytechnique Saint Louis (IPSL)

Grade : Ingénieur ISTOM 2009

Résumé
Le Burkina Faso se place en avant-dernière position au niveau de l’indice de développement humain (IDH). Son économie est essentiellement basée sur l’agriculture qui reste avant tout de l’autosubsistance. Comme partout en Afrique de l’Ouest, la sécurité alimentaire est au coeur des politiques de développement. Les plus touchés par l’insécurité alimentaire sont les pauvres vivants en zone rurale. Bien que la majorité de la population vive de l’agriculture, le pays possède le taux de croissance urbaine le plus élevé du monde (9,8%) avec des changements d’habitudes alimentaires et une demande en riz en constante augmentation. Mais le Burkina importe encore les deux tiers de ce qu’il consomme en riz avec des prix d’importation très compétitifs, ceci en partie du à la libéralisation des échanges. La production de riz représente donc un enjeu majeur pour le Burkina aujourd’hui, et des politiques de relance de la production se mettent en place. Dans ce cadre a été créé le Programme d’Aménagement de Bas-fonds dans le Sud-Ouest et la Sissili (PABSO). Il promeut une meilleure utilisation et mise en valeur du potentiel agricole au Burkina. Par cet écrit nous essaierons de comprendre le contexte de l’insécurité alimentaire au Burkina, puis nous verrons en quoi l’appui à la production de riz peut apporter des réponses à cette insécurité. De ce fait, nous pourrons mieux appréhender la relance de la riziculture au Burkina

Mots clés : AGRICULTURE / AMENAGEMENT DE BAS FONDS / APPUI TECHNIQUE / BURKINA FASO / IMPORTATION / LIBERALISATION DES ECHANGES / POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT / PRODUCTION AGRICOLE / RIZICULTURE / SECURITE ALIMENTAIRE / SUIVI EVALUATION

Présentation (ISTOM)

Page publiée le 31 mars 2017, mise à jour le 9 octobre 2019