Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2000-2009 → Structure et fonction de la protéine kinase OST1 dans la cellule de garde d’Arabidopsis thaliana Une exploration des mécanismes de résistance des plantes à la sécheresse

EDILIVRE (2009)

Structure et fonction de la protéine kinase OST1 dans la cellule de garde d’Arabidopsis thaliana Une exploration des mécanismes de résistance des plantes à la sécheresse

Christophe Belin

titre : Structure et fonction de la protéine kinase OST1 dans la cellule de garde d’Arabidopsis thaliana Une exploration des mécanismes de résistance des plantes à la sécheresse

Auteur (s)  : Christophe Belin
Editeur  : EDILIVRE
Date de parution : 20 févr. 2009
Pages : 189

Résumé
La sécheresse est un stress majeur pour les plantes qui ont développé de nombreuses stratégies pour y faire face. La réponse la plus rapide à un stress hydrique est la fermeture des pores stomatiques qui limite les pertes d’eau par évapo-transpiration. La phytohormone acide abscissique (ABA) participe à cette réponse en modifiant la turgescence des cellules de garde. La protéine kinase OST1 d’Arabidopsis thaliana contrôle les étapes précoces de la transduction du signal ABA dans ces cellules. Au cours de cette thèse, nous avons cherché à comprendre les mécanismes de régulation de la kinase OST1. Nous avons d’abord montré que la protéine 10xHis-OST1 produite chez E.coli est active et s’autophosphoryle. Ceci nous a permis d’identifier des résidus phosphorylés, cibles potentielles de kinases ou phosphatases régulant l’activité de OST1 dans la plante. L’importance de ces résidus a d’abord été étudiée in vitro par l’analyse de l’activité de protéines recombinantes mutées sur les résidus phosphorylés. Puis nous avons étudié l’impact de ces mutations dans la plante en réalisant des tests de complémentation du mutant ost1 et des tests d’activité kinase après immunoprécipitation des différentes versions de la protéine OST1. La même stratégie appliquée à l’étude de versions tronquées de OST1 nous a permis d’analyser son domaine C-terminal. Nous avons ainsi identifié plusieurs éléments structuraux critiques pour l’activité de OST1 et sa fonction dans la plante. Enfin, notre analyse des différents allèles mutants ost1 suggère que OST1 régule les flux transpiratoires en réponse à un stress hydrique à deux niveaux distincts, dans les cellules de garde et les tissus vasculaires.

Achat (2017)
Livre papier : 29,00 €
Livre numérique : format pdf : 1,99 €

Annonce de l’ouvrage

Page publiée le 10 juin 2020