Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tchad → Amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Pala (Tchad)

2016

Amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Pala (Tchad)

Tchad

Titre : Amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Pala (Tchad)

Pays : Tchad

Lieu : Pala Mayo-Kebbi Ouest / Mayo-Dallah

Dates : 2016 : 27 mois

Partenaires : AE Adour-Garonne Toulouse AFD Paris Eau Vive Bureau Afrique Ouagadougou

Contexte
Le projet se situe dans la commune de Pala, région du Mayo Kebbi Ouest- Département du Mayo Dallah, située au sud-ouest du Tchad. Pala est une ville d’environ 60 000 habitants dont 46 600 vivent en zone « urbaine » et dont 80 % vivent essentiellement des activités agro pastorales. Le taux de desserte AEP de la ville est actuellement de 44 %. Le problème d’eau à Pala est une combinaison de 3 facteurs défavorables : * insuffisance de la production d’eau : actuellement, il n’y a qu’un seul forage d’un débit moyen de 30 m3/heure,* insuffisance d’énergie : le groupe électrogène de 30 KVA est très sollicité par la station de pompage. Il est souvent en panne et occasionne des coûts de fonctionnements élevés, ; insuffisance de capacités de stockage de l’eau : les 250 m3 du réservoir actuel ne peuvent pas suffire pour un besoin estimé à 1000 m3/j.

Descriptif
Le projet comporte plusieurs phases. Contenu de la Phase 1 qui débute fin 2016 pour une durée de 26 mois :
* Amélioration de l’accès à l’eau potable : * création de 2 forages et leurs locaux techniques de chloration, * renforcement de l’alimentation électrique de la station de pompage, * création de 5000 ml de réseau ainsi que 5 bornes fontaines.
* Renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage locale pour la gestion des services d’eau : * formation des 23 élus, des 2 agents techniques du service technique de Pala, ainsi que des agents de la société tchadienne d’eau (STE, nouvel exploitant), * le cadre de concertation de l’eau (CCEAU) et l’association des usagers de l’eau (AUE) sont rendus fonctionnels et leurs membres formés.
* Mise en place d’un système de suivi technique et financier permettant d’assurer la gestion du service à un coût abordable : * signature du contrat de concession entre la commune et la STE, spécifiant les modalités de gestions techniques et financières, * réalisation de l’étude sur la tarification permettant d’harmoniser le prix de l’eau.

Budget global : 411.000 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 18 mars 2017, mise à jour le 6 avril 2018