Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Formes sociales d’agriculture irriguée en Méditerranée occidentale, expériences des risques et "visions" du monde : étude de cas dans la plaine de la Mitidja en Algérie et comparaison entre plusieurs territoires irrigués du Nord et du Sud de la Méditerranée occidentale

Université Paris Ouest Nanterre La Défense (2016)

Formes sociales d’agriculture irriguée en Méditerranée occidentale, expériences des risques et "visions" du monde : étude de cas dans la plaine de la Mitidja en Algérie et comparaison entre plusieurs territoires irrigués du Nord et du Sud de la Méditerranée occidentale

Benmihoub, Ahmed.

Titre : Formes sociales d’agriculture irriguée en Méditerranée occidentale, expériences des risques et "visions" du monde : étude de cas dans la plaine de la Mitidja en Algérie et comparaison entre plusieurs territoires irrigués du Nord et du Sud de la Méditerranée occidentale

Social forms of irrigated agriculture in the western Mediterranean, risk experiences and “worldviews” : case study in the plain of Mitidja in Algeria and comparison of several irrigated areas of the North and South of the Western Mediterranean

Auteur : Benmihoub, Ahmed.

Etablissement de soutenance : Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Grade : Doctorat : Sociologie : Paris 10 : 2016

Résumé
Dans la région méditerranéenne, l’agriculture irriguée est confrontée de plus en plus aux problèmes de rareté physique et de pollution de l’eau, à la concurrence plus intense des autres usages, aux fluctuations des marchés agricoles et aux contraintes institutionnelles imposées par les crises économique et environnementale. Cette thèse propose d’analyser les liens entre les formes sociales d’exploitation agricole et les rapports aux risques liés à l’irrigation et d’interpréter ces derniers dans le cadre plus général des rapports des agriculteurs aux mondes sociétal et naturel. À cet effet, nous construisons un modèle d’analyse, à partir des éléments empruntés principalement aux approches théoriques de la vulnérabilité, pour comprendre les caractères complexe et dynamique de la vulnérabilité liée à l’irrigation. Les résultats d’analyse, dans le contexte de la plaine de la Mitidja en Algérie ou dans une perspective comparative entre plusieurs territoires irrigués en Méditerranée occidentale, montrent globalement une différenciation importante des formes sociales d’exploitation agricole, fondée sur des inégalités d’accès aux ressources productives et aux opportunités sociales. De plus, sur le plan des rapports aux risques liés à l’irrigation, la majorité des exploitations sont dotées de capacités d’adaptation plutôt élevées au Nord, tandis que les figures vulnérables dominent largement au Sud. Ces différences renvoient généralement aux clivages Nord/Sud dans les rapports aux mondes sociétal et naturel.

Mots Clés : Système d’exploitation agricole Risque Vulnérabilité Méditerranée occidentale

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 10 mars 2017